Quels sont les secrets insoupçonnés du vagin ? Comment apprivoiser cette zone, centrale de notre féminité ? Nous allons essayer de vous dire tout ce que l’on sait sur ce merveilleux organe. Des idées reçues sur le vagin, il n’en manque pas, la faute à des années de silence sur la sexualité et le plaisir féminin. Mais, nous sommes toujours à temps pour redresser la barre et lever le voile sur cette zone pleine de mystères - tant pour les femmes que pour les hommes. Voici donc, en 8 points, les secrets les mieux gardés de votre vagin.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Pour un vagin propre, il faut faire des douches vaginales

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par L'Assemble?e des Lionnes (@assembleedeslionnes) le

Faux. Au contraire, c’est le meilleur moyen de détruire la flore vaginale. Cet organe est si merveilleux qui a son propre système de nettoyage. Il suffit donc de laisser le corps faire son travail et de ne s’occuper que de l’hygiène externe, avec un savon neutre de préférence, pour éviter toutes agressions.

 

2. La femme fontaine est un mythe véhiculé par le porno

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vague de Plaisir (@vague_de_plaisir) le

Faux. Dans l’absolu, toutes les femmes peuvent être fontaines si elles tombent sur un/une partenaire habile. Tout dépend du type de stimulation. La zone d’émission peut varier selon les femmes, certaines vont émettre un liquide comparable à de l’eau par la vessie en grande quantité (image souvent véhiculée par le porno), mais d’autres vont avoir des émissions moins abondantes, mais tout aussi présentes, provenant d’orifices aux abords de l’urètre. À savoir que ces deux émissions diffèrent de la mouille, qui a une fonction de lubrification.

 

3. Toutes les femmes sont clitoridiennes

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gangduclito (@gangduclito) le

Vrai. N’en déplaise aux adeptes de la pénétration au détriment de la stimulation, toutes les femmes sont bel et bien clitoridiennes. Il faut comprendre que la partie externe, et donc visible, du clitoris n’est qu’une infime partie de cet organe destiné au plaisir. En réalité, le clitoris va venir entourer les parois du vagin. On distinguera donc deux types de stimulation : interne et externe. En revanche, on ne peut que vous conseiller d’allier les deux pour atteindre le 7e ciel.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

 4. La douleur et la pénétration vont de pair

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Clitoriscious (@clitoriscious) le

Faux. S’il y a la moindre douleur pendant l’acte sexuel, c’est que quelque chose cloche. Vous souffrez peut-être de vaginisme, comprendre une contraction incontrôlée du muscle pelvien réduisant l’ouverture du vagin. La cause est souvent psychologique plus que physique, mais le vaginisme peut venir perturber votre vie sexuelle en compliquant drastiquement la chose ou en la rendant désagréable. La douleur peut également être due à la dyspareunie qui englobe toutes les douleurs liées aux rapports sexuels. Les causes peuvent être physiques ou psychiques. Quelle que soit la situation, en cas de douleur, il est important d’en parler à son/sa partenaire, mais aussi à un professionnel de santé pour essayer de trouver la cause et rendre l’acte plus agréable.

 

5. Chez les femmes, l’orgasme est seulement psychologique

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par T’as joui? (@tasjoui) le

Faux. Cela sous-entend également que seules les femmes amoureuses peuvent avoir une sexualité épanouie. Heureusement, non. Le plaisir ne passe pas que par le cerveau chez les femmes, l’orgasme peut tout à fait être ‘’mécanique’’ chez les femmes, notamment grâce aux caresses, à la stimulation du clitoris, aux préliminaires… Le plaisir ne dépend pas seulement des sentiments, mais du moment présent, de comment son partenaire va user d’ingéniosité et d’originalité pour provoquer l’orgasme. Attention, rien ne vous interdit de donner un coup de pouce à votre partenaire et de passer par l’autostimulation pour toujours plus de plaisir.

 

6. La taille du vagin dépend de la taille de la femme

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par L'Assemble?e des Lionnes (@assembleedeslionnes) le

Faux. Une légende urbaine voudrait que plus la femme est grande, plus elle a un grand vagin et inversement, plus la femme est petite, plus son vagin est petit et serré. Globalement, la taille moyenne d’un vagin se situe autour de 8cm au repos et 14cm à l’excitation. La seule chose qui peut éventuellement varier, c’est la tonicité du muscle pelvien, ce qui peut avoir une incidence sur la sensation à la pénétration.

7. Le vagin sent mauvais

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Clitoriscious (@clitoriscious) le

Faux. Encore une fois, rien de sale dans un vagin (cf. point numéro 1). Un vagin en bonne santé est un vagin qui ne sent pas mauvais. Cependant, si vous avez des pertes anormales ou une forte odeur, il est nécessaire de consulter un médecin, ça peut être le signe d’une infection ou d’un dysfonctionnement.

 

8. Chaque femme a une anatomie sexuelle différente

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jemenbatsleclito ® (@jemenbatsleclito) le

Vrai. Il y a autant de vagins qu’il y a de femmes. Il n’y a pas de norme quant à l’aspect du vagin. Certaines vont avoir des lèvres plus petites, d’autres plus grandes, un muscle pelvien plus ou moins tonique… Il n’y a donc pas de beaux ou de mauvais vagins, il y a juste des femmes, toutes différentes et uniques.