Question Q : Vous voulez une vie sexuelle plus épanouie ? Arrêtez de faire ça dans l'intimité

Juliette Gour 11 octobre 2023

Il est l'heure de faire une leçon de choses. À une époque où tout est plus libéré et où les langues ont tendance à se délier plus facilement, il est plus que nécessaire d'aborder certains sujets... Histoire de revoir les fondamentaux. N'attendez plus et posez-nous votre Question Q.

Date publi : 2023-10-11 08:47:23

Vous avez des questions que vous vous êtes toujours posées sur la sexualité ? Ça tombe bien, nous aussi ! La Question Q, c'est le guide ultime qui vous aidera à effacer les doutes que vous pouvez éventuellement avoir sur certaines pratiques sexuelles. C'est également un excellent moyen de booster sa confiance tout en se donnant envie d'essayer de nouvelles choses. L'objectif, c'est de vous permettre d'aborder votre vie sensuelle avec plus d'assurance en dissipant les éventuels doutes. 

La Question Q, c'est cette discussion que l'on peut avoir avec une copine qui connaît tout sur tout et qui n'a aucun tabou.

Vous avez l'impression que votre vie sexuelle tourne en rond ? C'est peut-être parce qu'il y a quelque chose qui cloche (mais ne vous inquiétez pas, ce n'est pas grave)

Vous n'arrivez pas à prendre votre pied pendant l'amour ? Ne vous en faites pas, vous n'êtes pas seule. Les études qui mettent en avant le manque d'épanouissement des femmes dans leur vie sexuelle ne manquent pas. Selon l'IFOP, en 2021, 35% des femmes françaises étaient insatisfaites de leur vie sexuelle. C'est le plus haut taux d'insatisfaction en Europe, n'en déplaise aux hommes français. 41% des Françaises ont moins d'un rapport sexuel par semaine et cela est potentiellement dû aux nombreuses idées reçues et aux nombreux préjugés qui entourent la sexualité. S'il y a un manque évident d'éducation sur les questions qui entourent l'intimité, il est également important de souligner qu'encore trop de femmes n'osent pas dire ou faire certaines choses par peur du jugement.

Pourtant, il n'y a qu'en osant sortir des sentiers battus que l'on trouve parfois la bonne formule pour prendre son pied en matière de sexualité. L'idée n'est évidemment pas de culpabiliser les femmes - bien au contraire - mais dans un monde où encore trop peu d'hommes sont déconstruits en matière de sexualité, il est important que quelqu'un prenne le lead et il n'y a pas plus satisfaisant de prendre les choses en main - surtout en matière de sexe. 

Ne zappez pas (plus) les préliminaires ! 

Si l'on se réfère aux chiffres, une étude menée par l'IFOP en 2019 mettait en avant le fait que 50% des femmes souhaitaient avoir plus de préliminaires pendant les rapports sexuels. Souvent boudés par les hommes, les préliminaires font pourtant partie intégrante du rapport sexuel, car ce sont eux qui permettent d'installer les choses et de "préparer le terrain". Parce qu'une image vaut mille mots : essayer d'avoir un rapport sexuel sans préliminaires, c'est comme laver une table avec une éponge sèche, c'est contre-productif et ça ne facilite pas les choses. 

Il est important de laisser de la place aux préliminaires dans l'intimité et si vous ne savez pas comment les initier, essayez dans un premier temps d'en parler à votre partenaire. Si la discussion ne mène à rien, vous pouvez considérer ça comme un red flag, mais si vous êtes du genre obstiné, essayez d'apporter les préliminaires autrement. Le jeu de rôle ou les massages constituent une très belle entrée en matière qui vous permettra sûrement de convaincre votre partenaire. 

N'ayez pas peur de dire ce dont vous avez envie

C'est peut-être l'un des biais les plus tenaces que l'on a hérité de dizaines d'années de tabous autour de la sexualité féminine : les femmes ont encore beaucoup de mal à verbaliser leurs envies à leur partenaire. Pourtant, la communication est un aspect essentiel de la sexualité, que ce soit avant, pendant et après. On communique pour parler de consentement (évidemment), mais aussi pour parler de ce qui nous fait envie. Il ne faut donc plus avoir peur d'oser dire les choses, de parler à votre partenaire de ce qui vous plaît et de ne pas hésiter à le dire quand ça ne vous plaît pas. En instaurant plus de communication dans vos rapports amoureux, vous trouverez très vite une nouvelle dynamique qui plaira autant à vous qu'à votre partenaire.  

Ne pensez pas seulement à votre plaisir (ou dites à votre partenaire de ne plus le faire)

En France, 56% des hommes estiment qu'un rapport sexuel satisfaisant implique forcément une pénétration. Sauf qu'on sait aujourd'hui que la pénétration n'est pas forcément la plus grande source de plaisir pour les femmes. Si le contact de l'autre et la sensation d'intimité ultime sont évidemment agréables,  selon une étude menée par l'université de l'Indiana en 2015, moins de 20% des femmes atteignent l'orgasme par la pénétration. Il y a donc une vraie différence entre la réalité et l'idée que les hommes se font d'un rapport sexuel réussi. Une fois de plus, cette idée reçue dépend entièrement de l'éducation et de la façon dont on aborde la sexualité dans la société.

Il est cependant essentiel de rappeler que le rapport sexuel se fait à deux et que le principe repose essentiellement sur le fait de partager un moment intime à deux. L'idée est donc de ne simplement pas penser qu'à son plaisir, mais également à celui de son partenaire. En devenant plus altruiste dans l'intimité, on se rend rapidement compte que les choses sont bien meilleures, parce qu'il n'y a rien de plus délicieux de voir l'autre grogner de plaisir, mais surtout parce qu’on a plus envie d'offrir lorsque l'on sait que l'autre est (très) généreux.  

Fiez-vous à vos ressentis plutôt qu'à l'idée que vous vous faites de la sexualité

En janvier 2023, l'Académie Nationale de Médecine mettait en lumière les différents biais causés par l'accès à la pornographie chez les jeunes adolescents. Si les jeunes garçons semblent être plutôt curieux et sont une majorité à trouver la pornographie plaisante, elle est une source de dégoût pour une majorité de jeunes filles. Cela est lié à deux choses : la majorité de la pornographie disponible sur le Net transpire le male gaze et positionne les femmes comme un "réceptacle". Dès le plus jeune âge (généralement vers 11-12 ans), on conditionne les enfants à une certaine idée de la sexualité. Idée qui aura forcément des répercussions sur leur façon d'aborder le sexe dans leur vie d'adulte. Ces images laissent des traces indélébiles dans l'esprit et poussent à intégrer certains comportements qui ne devraient pas être normalisés. En vrac, on retrouve par exemple l'épilation intégrale, la nécessité de jouer sur la performance, le fait de jouir fort pour les femmes ou la taille du sexe chez les hommes. 

Toutes ces idées reçues peuvent entraver le bien-être sexuel et il est essentiel de s'en détacher autant que possible pour prendre son pied pendant l'amour. Le porno n'est rien de plus qu'un cinéma de genre, avec des acteurs entraînés qui livrent une performance. Dans les faits, ça n'a rien à voir avec la réalité et c'est ce qu'il faut garder en tête : la sexualité ne se résume pas à une liste qu'il faut cocher chaque fois qu'on joue à la bête à deux dos, mais plus à des ressentis qui nous aident à savoir si on prend du plaisir ou non. 

Le secret, finalement, c'est de se détacher autant que possible de ses images pour ne laisser de la place qu’au ressenti et aux émotions. L'essayer, c'est l'adopter (vous verrez). 

Retrouvez plus d'articles dans notre rubrique Sexo 

 

Tags : sexe, couple, Santé Sexuelle

Juliette Gour
Chef de rubrique Bien-Être & Beauté
Amoureuse de la K-beauty, Juliette est également une experte en skincare, vous dévoilant les secrets des masques et des nouvelles routines beauté adoptées par vos stars préférées. Suivez cette passionnée polyglotte pour une aventure pleine de découvertes, de bien-être et de conseils avisés qui vous guideront vers une vie épanouissante et captivante. C'est grâce à sa licence en science du langage que Juliette manie comme personne les modes de pensées des différentes cultures, ce qui la pousse à voyager et à découvrir les diverses façons de penser qui enrichissent son approche du monde.

Vous aimerez aussi