Le New Jersey est devenu l'unique État des États-Unis où les nouveau-nés peuvent être déclarés sans distinction de sexe à leur naissance, et ce, en vertu d'une nouvelle loi qui étend les droits des transgenres. Les parents du New Jersey pourront donc, dès aujourd'hui, déclarer leur enfant en tant que "neutre", c'est-à-dire ni homme ni femme. Trois options apparaissent maintenant sur les certificats.

Ce changement permettra également aux personnes non binaires et transgenres de modifier leur acte de naissance pour affirmer leur identité de genre, sans devoir supporter la charge de la preuve de la chirurgie de conversion sexuelle. 

Pour Ashley Chiappano, du groupe Garden State Equality, "le fait que votre sexe attribué à la naissance soit une chose ne signifie pas nécessairement que cela correspondra à votre identité de genre tout au long de votre vie. Le sexe ressemble plus à une étiquette. Quand on parle de sexe, il s'agit d'une mission confiée à un médecin. L'identité de genre va encore plus loin en disant qu'elle correspond à ce que vous ressentez à l'intérieur et la manière dont vous vous exprimez. C'est-à-dire la manière dont vous vous exprimez à travers vos vêtements, votre comportement, votre apparence personnelle."

Cette législation découle du projet de loi Babs Siperstein qui a été promulgué en juillet dernier par le gouverneur Phil Murphy. La loi a été nommée en l'honneur du premier membre transgenre élu du Comité national démocratique en 2012, qui réside à Edison.

Un nouveau pas dans la reconnaissance des non binaires et transgenres !

Les Éclaireuses

 

-