Le second enfant est le plus difficile, c’est la science qui le dit !

Margot Roig 10 avril 2019 Bien-être

Si dans le schéma classique, l’ainé est le plus sage et le petit dernier le roi du caprice, selon une étude réalisée par Sanni Norgaard Breining, du Département d’Économie de l’Université Aarhus au Danemark et Joseph Doyle, professeur et économiste spécialisé dans les soins de santé et la protection de l’enfance au Massachusetts Institute of Tecnology aux États-Unis, le second enfant serait le plus difficile à gérer et le plus désobéissant !

Une vraie source d'inquiétude pour les parents ! L’étude menée sur des milliers de familles en Floride et au Danemark a révélé que le deuxième enfant aurait entre 20 à 40% de chance en plus de ses frères et sœurs d’avoir des problèmes à l’école, mais également avec la justice.

Alors même si ce phénomène est influencé par un environnement défini par un contexte familial, amical, culturel, économique ou par la propre personnalité de l’enfant en question, on l’explique surtout par le fait qu’il manque davantage d’attention que le premier de la fratrie et qu’il échappe plus facilement au regard parental.

Aussi, il s’éveille plus vite au contact de son frère ou de sa sœur qui l’initie très vite aux bêtises et s’en donne souvent à cœur joie, puisqu’il est assez rusé pour détourner la sanction et finalement échapper à la punition.

Attention, ce n’est pas une raison pour faire partie du grand banditisme, à bon entendeur !

Enjoy,

Les Éclaireuses

-

Vous aimerez aussi

Top de Bien-être

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !