C'est une étude qui devrait en rassurer plus d'un. Une université anglaise a récemment mené une large analyse auprès de 5000 couples pour évaluer quel était l'impact que pouvait avoir un enfant sur un couple. S'il est vrai qu'un petit bébé est souvent le résultat de beaucoup d'amour et de complicité, tout n'est pas toujours rose au pays de la parentalité.

Les résultats de l'enquête sont formels, si vous voulez rester heureux dans votre couple, retardez, le plus longtemps possible, d'avoir des enfants. Cela permet d'accorder du temps au couple et les deux partenaires se sentent plus détendus et valorisés.

Des enfants qui chamboulent le quotidien du couple

C'est impossible à nier, l'arrivée d'un enfant va complètement rabattre les règles des couples. Que ce soit par le rythme des journées qui est complètement bouleversé, la fatigue persistante ou les nouvelles habitudes qu'il faut rapidement adopter pour adapter son quotidien à la vie à 3 (ou plus). D'ailleurs, l'étude révèle que, dans le cas où l'enfant arriverait dans un couple qui ne jouit pas d'une grande complicité, certains blocages peuvent, petit à petit, s'installer dans la relation. Les hommes ont tendance à s'effacer et à se sentir secondaires et les femmes sont très occupées dès l'arrivée de l'enfant et ont tendance à porter toute leur attention sur le petit chérubin.

Toujours selon l'étude, s'il y a bien une clé dans le maintien d'une relation saine après l'arrivée de bébé, c'est la reconnaissance et, plus largement, l'entraide. Un couple qui se serre les coudes aura tendance à traverser plus facilement les périodes de crise ou de tension liées à l'arrivée d'un enfant.

 

 

Un enfant, source d'épanouissement ? 

On ne sait pas trop si c'est la pression sociétale qui pousse à ce résultat, mais, selon l'étude, de nombreuses femmes nullipares ont avoué ne pas être totalement satisfaites de la vie, en général. En comparaison, les mères semblent être plus satisfaites de leur vie et de leur quotidien et ce taux de satisfaction semble augmenter si elles sont célibataires. Mais, finalement, les résultats de cette enquête en rejoignent une autre qui mettrait en avant le fait que ce qui épuisait le plus les femmes au quotidien, ce n'était pas forcément les enfants, mais plutôt les compagnons... 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : étude, Maternité