Rappelez-vous de cette scène dans Emily In Paris ? Fraîchement arrivée dans la capitale, la jeune femme découvre avec extase le goût du pain au chocolat. Tous les matins depuis votre plus tendre enfance, c'est la même chose pour vous (et on ne va pas mentir, pour nous aussi). Vous êtes attachée à votre PAIN AU CHOCOLAT à tel point que vous prenez volontiers part aux débats sur son nom que ce soit en ligne ou dans la vraie vie. Plus encore, vous avez déjà viré quelqu'un de chez vous un dimanche à 8h00, parce que les mots « tu peux me prendre une chocolatine à la boulangerie" sont sortis de sa bouche.

On a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle c'est que le débat "pain au chocolat" et "chocolatine" est enfin clos grâce à un historien. La mauvaise nouvelle, c'est que l'explication historique risque de ne pas vous plaire. 

Cet historien nous révèle la vérité sur le vrai nom du pain au chocolat

Alors oui, le boulanger et historien en charge de ces recherches, Jean Lapoujade, est originaire de Toulouse. Mais promis, il est resté impartial (et puis l'histoire c'est l'histoire, on ne peut pas tout inventer).
C'est dans son livre "Les mots du pain" qu'il revient sur l'arrivée de cette viennoiserie en France et l'explication est très claire. La baguette et le croissant sont amenés sur le territoire français par l'Autrichien Zang August au milieu du XIXème siècle. Devant le succès du croissant, il invente une version au chocolat appelée "Schokoladeen croissant" (oui, nous aussi on est dégoûtées).

L'Autrichien étant une langue un peu complexe, Schokoladeen deviendra...chocolatine. Pendant des décennies, sur tout le territoire français, on dira alors chocolatine. Ce n'est que lorsque les pâtissiers français se sont réapproprié la recette en transformant la brioche en pâte feuilletée que la chocolatine est devenue pain au chocolat ! 

Alors, doit-on commencer à dire chocolatine ?

Aujourd'hui, il n'existe aucune explication qui indique pourquoi seuls les habitants du Sud-Ouest continuent d'appeler le pain au chocolat chocolatine. À part peut-être pour jouer aux puristes des viennoiseries ? Cependant (et ça nous fait mal de l'admettre), ils ont raison ! Sauf si on considère que la modification de la recette par les pâtissiers français entraîne un changement de nom. Dans ce cas, on dit bien pain au chocolat. L'important, finalement, ce n'est pas comment on l'appelle, mais plutôt quel goût il a, non ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

 

Tags : chocolat, News Bien-Être, news food