Voilà qui devrait en refroidir plus d'un ! 

Le tribunal de Strasbourg a pris le parti du procureur qui décrit cette action comme "un geste particulièrement dégradant, humiliant".  La sanction ? 4 mois de prison ferme pour cet individu, qui, regrette ajourd'hui, amèrement son geste. 

L'histoire se déroule ce 24 août : la victime de 19 ans raconte : "Il s'est approché de moi en me disant quelque chose que je n'ai pas compris". La jeune femme poursuit donc son chemin puis  "en passant derrière moi, il m'a frappé la fesse droite". Choquée, elle décide d'appeler la police. Sous cette menace, l'agresseur se met à la publier. 

La victime assure que le geste de ce quinquagénaire était "voulu" : "À mon avis, il n'en était pas à son coup d'essai. Pour lui, c'est un geste normal."  

Mais le karma a gentiment ramené cet homme à la réalité puisqu'un passant appelle la police et l'agresseur se fait interpeller, quelques jours plus tard. Il décide donc de reconnaître la faute et de se "défendre" en expliquant qu'il était ivre au moment des faits : 

"J'avais bu quatre verres juste avant. C'est vrai, j'ai fait une erreur. C'est la honte."

Pas de chance pour toi, petit bonhomme, cela n'est pas une raison. En plus d'un casier judiciaire pas véritablement vierge, la sanction est tombée : 4 mois fermes + 500 euros de dommages et intérêts. 

On espère que cet exemple servira de leçon à tous les détraqués et qu'ils réfléchiront à deux fois, la prochaine fois !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

Bien fait !
Source : Giphy

 

Photo de couverture : ©WeHeartIt

 

Tags : fesses