Qui a dit que les pensées positives sur le corps étaient réservées aux femmes ? L'acceptation de tous les corps doit être mise à l'honneur, car tout le monde a le droit de parler de ses complexes.

En effet, peu importe le sexe de la personne, ils sont bien présents. Il n'y a pas de frontière pour le body positivisme, tout le monde en a besoin, car les diktats de la beauté ne se sont pas arrêtés aux femmes. Pourtant, chez les hommes, le manque de confiance est tabou. Avoir des muscles, ne jamais pleurer et posséder un fort caractère font partie des choses à avoir lorsque l'on est un homme. Ces symboles de virilité sont un véritable problème aujourd'hui.

Depuis très jeunes, les hommes et la communauté LGBTQ+ ont également été victimes de "body shame". En grandissant, ces complexes n'ont cessé de grandir avec eux. C'est le cas d'Alexis, un jeune homme de 25 ans qui raconte qu'il n'aimait pas ce qu'il voyait dans le miroir chaque matin. Jugé "trop gros" par ces camarades d'école, il pensait ne jamais pouvoir trouver de petite amie. "C’était vraiment compliqué, on me disait que j’étais responsable, que je mangeais trop ou que je ne faisais pas assez de sport", raconte-t-il. Les problèmes psychologiques qui découlent de cette norme de beauté sont dangereux.

Malheureusement, leurs voix ne sont pas encore assez entendues, car tous les corps ont besoin de se réconcilier avec eux-mêmes et c'est en commençant par normaliser les tabous autour des hommes et de la communauté LGBTQ+ que le changement peut commencer.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 
 
 
View this post on Instagram

A post shared by PROJETO NU.DI.TY (@nu.di.ty)

 
 
 
View this post on Instagram

A post shared by Happy Belly Project (@happybellyproject)