À 100 ans, Philip Kahn a succombé au coronavirus. Vétéran américain, il avait participé en 1945 à la bataille de l'île japonaise d'Iwo Jima puis à des raids aériens après les bombes atomiques lancées sur Hiroshima et Nagasaki.

Ce centenaire et ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale a été fauché par le Covid-19 aux États-Unis, un siècle après la mort de son frère jumeau emporté tout petit par la grippe espagnole, rapportent des médias américains.

Le petit-fils de Philip Kahn, Warren Zysman, se souvient que toute sa vie son grand-père avait eu peur d'une nouvelle pandémie. « Il en parlait très fréquemment », a-t-il confié à CNN. « Lorsque nous discutions, il me disait : Je t'ai dit que l'histoire se répète, 100 ans ce n'est pas si long que ça ».

Philip Kahn a eu des symptômes de coronavirus, en particulier de la toux, avant de mourir le 17 avril, et il se savait sans doute atteint du Covid-19, a poursuivi Warren Zysman. « Les derniers jours, il parlait beaucoup de son frère ».

Philip Kahn a été enterré à Long Island, selon Newsday. Il n'est pas le premier à mourir du coronavirus après avoir perdu un parent dans la pandémie de grippe espagnole de 1918-1919.

Les Éclaireuses