Un petit pas pour l'Homme, un grand pas pour l'image de la Femme ! 

Petite ou grande révolution, c'est tout le débat du moment. En tout cas, à partir du 1er janvier prochain toutes “les photographies à usage commercial de mannequins, dont l’apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d’image afin d’affiner ou d’épaissir la silhouette du mannequin doivent être accompagnées de la mention : “ Photographie retouchée ”... 

Mesure votée et approuvée dans un décret de la nouvelle loi santé, votée en janvier 2016, la démarche a pour vocation première d'enrayer l'influence du fameux "diktat minceur".

En effet, le gouvernement français considère que le monde de la publicité renvoie une vision beaucoup trop normée de la Femme, qui inciterait nombre d'entre elles à se considérer comme en dehors des codes. Un jugement qui peut avoir une grande influence sur leur santé et notamment leur habitudes alimentaires, qui tournent parfois vers l'anorexie ou encore la boulimie à cause de ces complexes... 

Une démarche altruiste donc de la part de notre gouvernement mais qui fait bien couler de l'encre. 

Premièrement parce que finalement il ne s'agit là que de viser les retouches corps, on met de donc de côté tous les autres types de retouches tout autant élististes.

Beaucoup rappellent aussi que le monde de la publicité est là pour vendre du rêve et que quelque part, un paysage des Maldives sous la pluie pourrait être tout aussi réaliste mais beaucoup moins affriolant... Et puis une image publicitaire est avant tout une image construite, où chaque détail esthétique compte. Il parait donc normal en ce sens, de gommer quelques défauts et ceci quelque soit le sujet photographié.

Ainsi, il est reproché à cette nouvelle mesure de ne pas prendre le problème à bras le corps et d'attribuer au monde de la publicité un véritable problème sociétaire : les codes de la beauté devrait être revus plutôt que les cantonner à une simple histoire de retouches...

Alors le problème se situe-t-il vraiment du côté des images publicitaires ou des normes véhiculées par notre société qu'elle reflète ? À vous de juger ! 

En tout cas, on ne désespère pas que cette mesure offre un paysage publicitaire plus varié mettant en avant des femmes aux anatomie plus variées plutôt que de s'épancher dans le nouveau diktat de la femme “ Photographie retouchée ”.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

Photo : MTM Studios Photo : MTM Studios