Seize ! C'est le nombre de femmes mortes sous les coups de leur mari/fiancé/petit ami/ex-conjoint, au cours du mois de janvier 2019. Un constat pire qu'alarmant. 

Mais Stéphanie Littlewood, victime de violences conjugales, a décidé de ne plus rester dans le silence. Récemment, elle a encore fait les frais des changements d'humeur de son compagnon. En pleine nuit, il a souhaité avoir des rapports sexuels, elle non. Alors, il s'est vengé :" il a déchiqueté la couverture, m'a saisie par la cheville et m'a tirée du lit. Il m’a ensuite jetée par terre, s’est assis sur moi et m’a étranglée afin que je ne puisse plus bouger, me donnant au total 40 ou 50 coups. »

Détruite physiquement et mentalement, la jeune femme a tout de même décidé de diffuser les images de son visage complètement tuméfié, "Je veux avertir les autres femmes du genre de monstre qu’il est", précise-t-elle. 

Un message pour aider les femmes concernées à en parler et à leur dire qu'elles ne sont pas seules.

Les Éclaireuses, 

-