Quels sont les pays où l'égalité des chances et l'équité sont les mêmes, quel que soit le genre ? Cette année encore, le magazine The Economist a publié une large analyse visant à noter le marché du travail dans les 29 pays de l'OCDE. Le but de cette grande enquête est de mettre en lumière les pays ayant fait le plus d'efforts pour valoriser l'influence et le rôle des femmes dans le monde du travail. 

Si certains pays se détachent pour être en tête de liste depuis 2016, d'autres, en bons derniers, clôturent la marche sans aucune réelle évolution en 5 ans. Plus qu'un indicateur, cette liste nous permet de nous rendre compte que les efforts ne sont pas vains et qu'il reste encore un peu de travail pour créer un monde totalement paritaire.

Les pays européens en tête de peloton

Petite fierté, la tête de la liste est quasi uniquement composée de pays européens. Les grands gagnants sont évidemment les pays nordiques, la Suède, l'Islande , la Finlande et la Norvège, ce sont les 4 pays où le marché du travail est le plus sain et le plus agréable pour les femmes. Le classement est établi selon plusieurs critères qui englobent la rémunération (et l'absence d'écart entre les femmes et les hommes), le congé parental, le coût de la garde des enfants, le niveau d'éducation global des femmes sur l'ensemble du pays ou encore la présence des femmes à des postes clés ou en politique.

On peut cependant relever une mauvaise copie pour la France qui a perdu une place dans le classement depuis 2016, laissant la Belgique passer devant. La France est légèrement en dessous de la moyenne de l'OCDE dans plusieurs domaines comme la présence des femmes dans les filières d'éducation supérieure ou sur la question des congés maternité (la moyenne de l'OCDE est à 33 semaines, la France n'en accorde que 18). 

Certains efforts restent donc à fournir pour le pays afin d'arriver en tête de classement (ou au moins sur les talons des pays nordiques, exemplaires). 

 

 

Trois pays en bons derniers

Pour ce qui est de la fin du classement, elle reste inchangée depuis 2016. Trois pays, la Turquie, le Japon et la Corée du Sud présentent des résultats très bas dès qu'il est question de la considération des femmes dans le monde du travail. Dans ces pays, et particulièrement en Corée du Sud et au Japon, les femmes doivent encore choisir entre une vie de famille et une carrière, car c'est très mal vu par la société qu'une mère travaille et qu'elle ne se consacre pas à 100% à sa vie de famille.

Cependant, il est possible que d'ici plusieurs années, ces deux pays asiatiques finissent par remonter un peu dans les classements : la natalité étant en forte baisse dans ces pays, notamment à cause du fait que cela est une réelle entrave à la carrière, les femmes se consacrent de plus en plus à leur travail et essayent, tant bien que mal, de faire évoluer la société.

Quoi qu'il en soit, l'Europe reste une figure d'exemple sur l'ensemble de la planète pour ce qui est de la question de l'équité des femmes et c'est une petite fierté.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Source : The Economist

 

 

 

Tags : société, News Société