Alors que les violences conjugales sont en hausse constante, certains tentent de trouver des solutions pour venir en aide aux victimes dans la discrétion.

Après plusieurs actions menées, c'est, cette fois-ci, l'association ‘En avant toute(s)’ qui s'associe à Sarenza, marque de vente en ligne, pour tenter d'aider les victimes.

Un chat anonyme

L'association ‘En avant toute(s)’ qui aide les victimes en ligne s'associe à Sarenza pour créer un lien avec les victimes directement depuis la plateforme du site de la marque. 

Passer par un site de chaussures comme Sarenza permettrait aux victimes d'avoir plus facilement accès à la plateforme. Cette initiative part d'un constat : celui que les victimes sont souvent surveillées par leurs conjoints lorsqu'elles utilisent leur téléphone ou internet.

Passer par un site de shopping alerterait moins le conjoint et permettrait d'ouvrir une discussion en toute discrétion sur le chat du site internet.

Une hausse des violences pendant le confinement

Beaucoup d'actions de ce genre s'étaient développées notamment pendant le confinement puisqu'une forte hausse des violences avait été enregistrée.

Le fait de rester enfermé chez soi sans pouvoir entrer en contact avec d'autres personnes a entraîné une hausse de 36% des violences conjugales, un chiffre énorme qui a fait régir les associations comme ‘En avant toute(s)’ qui tentent de trouver des solutions pour lutter contre ces violences. 

Des femmes en insécurité 

Le chat anonyme donne un moyen à toutes les femmes victimes de violence de pouvoir s'exprimer en toute discrétion, à l’abri des regards indiscrets des conjoints qui surveillent leurs moindres faits et gestes.

L'association avait d'ailleurs déjà reçu des messages d'une femme s'étant enfermée dans les toilettes avec son téléphone, car c'était le seul endroit où elle était en sécurité pour l’utiliser. 

Même si les choses bougent, on encourage vivement les initiatives comme celle de Sarenza et d’En avant toute(s). 

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : société, News Société