Vous êtes en plein périple pour rentrer de vos vacances et vos bambins risquent de manquer le premier jour d’école ? Sachez que vous vous exposez à certaines sanctions ! Si manquer l’école ponctuellement et sans justificatif vous semblait être anodin, sachez que toute absence qui n’appartient pas aux caractéristiques prévues par la loi peut faire l’objet de sanctions ! 

D’une amende à la peine de prison, on vous dit tout ce que vous devez savoir sur ce que dit la loi au sujet de l’école buissonnière.

Les absences injustifiées sont bel et bien sanctionnées  

En effet, ne pas mettre son enfant à l’école sans motif valable peut vous mettre dans une situation compliquée. Ce que dit la loi, à retrouver sur le site du Service public : « Votre enfant doit assister aux cours prévus dans son emploi du temps sauf s’il bénéficie d’une autorisation d’absence ». Si vous vous imaginiez qu’une tolérance était appliquée pour les enfants les plus jeunes, il n’en est rien, car la règle s’applique de la maternelle au lycée ! 

Sont autorisés les motifs suivants : "maladie, réunion solennelle de famille, empêchement causé par un accident de transport, enfant qui suit ses représentants légaux."

Ce que vous risquez : 

Si vous prenez le risque de justifier différemment un absentéisme, l’établissement peut se pencher sur le dossier, « tout autre motif d’absence peut être examiné et faire l’objet d’une enquête » avec le risque de se voir sanctionner par une amende de 135 €, dans le cas où, nous précise la loi, « ces absences injustifiées compromettent l’éducation de votre enfant, vous risquez 2 ans de prison et 30 000 € d’amende ».

Bon à savoir, même si ces procédures sont rarement mises en place. 

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News, Rentrée