"Je voudrais dédier cette chanson à chaque femme en Amérique. À chaque femme qui doit maintenant s’inquiéter pour son corps si elle tombe enceinte. Je prie pour que ce pays parle, qu’il reste soudé. Et nous n’arrêterons pas tant que nous n’obtiendrons pas gain de cause !"

C'est ainsi que Lady Gaga a clamé, haut et fort, qu'elle était totalement contre ce qui est en train de se passer dans son pays. Pour rappel, depuis le 24 juin 2022, l'arrêt qui garantissait aux femmes américaines d'avoir accès à l'avortement a été supprimé. Depuis, de nombreuses déclarations (polémiques) de politiques et des situations bancales pour les femmes souhaitant avorter (qui sont parfois mineures et/ou victimes de viol). Au mois de juillet dernier, une jeune Américaine de 10 ans a été obligée de changer d'État pour trouver un médecin qui accepterait de pratiquer un avortement. La (très) jeune fille s'était retrouvée dans cette situation suite à un viol, cependant, dans son État, il n'y a aucune exception valable pour avorter, que ce soit suite à un viol ou parce qu'il y a un problème potentiellement dangereux pour la future mère.

C'est pour toutes les femmes violées et celles qui souhaitent être libres de décider si elles veulent ou non être mère que la Mother Monster a décidé d'afficher, haut et fort, son soutien à toutes ses sœurs.

"Qu’en est-il de toutes les femmes qui sont violées ?"

"Qu’en est-il de toutes les femmes qui meurent en donnant naissance à un enfant ?"

Comme pour beaucoup de personnes, Lady Gaga semble encore sous le choc de l'annonce qui a fait trembler les États-Unis. Très soutenue par son public, la chanteuse a reçu une ovation générale suite à ses différentes déclarations. Elle s'est également excusée d'être "déprimante", mais selon elle, "il y a des choses bien plus importantes que le show-business".

 

 

Lady Gaga s'est également exprimée sur la situation des communautés LGBTQIA+ aux USA

Très engagée dans les causes LGBTQIA+ et icône Queer par excellence, Lady Gaga a aussi voulu exprimer son soutien à ces communautés qu'elle affectionne tant et qui sont elles aussi menacées dans le pays des libertés. 

'Ils n'ont pas intérêt à toucher au mariage gay dans ce pays"

Les inquiétudes sont nombreuses quant à l'évolution de la situation des personnes appartenant aux minorités sexuelles et de genre. Depuis le 1er juillet, la loi "Don't say gay" est entrée en vigueur en Floride. Il est donc désormais interdit d'enseigner des sujets en lien avec l'orientation sexuelle ou l'identité de genre à l'école primaire. En ce qui concerne le reste du pays, dans un sondage publié par CBS en juillet, 57% des Américains estiment que la Cour Suprême pourrait bientôt sérieusement s'attaquer au mariage homosexuel ou au libre accès à la contraception. 

D'autres dates américaines sont d'ores et déjà prévues pour la tournée Chromatica Ball Tour. Il est tout à fait possible que ces déclarations ne soient que le début d'une longue série pour la chanteuse autrice et compositrice de Born This Way, l'hymne de tolérance et d'acceptation de soi par excellence.

 

 

 

Tags : people, News People