C'est une grande chaîne de solidarité qui est en train de se mettre en place dans tous les pays d'Europe (et même du monde). Si les Américains et d'autres puissances militaires ont d'ores et déjà fourni des armes et des munitions à l'Ukraine, d'autres chaînes de soutien sont en train de se mettre en place pour envoyer toute l'aide humanitaire nécessaire aux quelque 500 000 réfugiés ukrainiens (essentiellement des femmes et des enfants).

La France se prépare à envoyer une grande quantité de matériel

Ce sont près de 30 tonnes de matériel qui seront envoyées cette semaine en Moldavie pour apporter un soutien humanitaire aux réfugiés de guerre. Dans ses 30 tonnes, on retrouve des produits de première nécessité (comme des tentes, des médicaments et de la nourriture) qui seront grandement utiles dans les différents camps de réfugiés. La semaine dernière, ce sont déjà 33 tonnes de matériel humanitaire qui avaient été envoyées en Pologne.

En plus de cet envoi de solidarité "officiel", de nombreuses collectes ont été spontanément lancées dans toutes les villes et les régions de France. Le but étant de recueillir des produits alimentaires, des vêtements chauds pour les enfants, des couvertures, mais également des médicaments pour venir en soutien aux Ukrainiens qui fuient la guerre.

La SNCF assurera le transport gratuit des réfugiés

La SNCF a également annoncé qu'elle s'engageait à assurer le transport de tous les réfugiés ukrainiens gratuitement sur le sol français. Cette annonce vient en amont des différentes vagues éventuelles de réfugiés ukrainiens en France. Cette annonce, garantissant le transport gracieux à tous les réfugiés, a également été suivie par de nombreuses entreprises de transport en Europe.

L'ONU prévoit de grandes vagues migratoires dans les mois à venir

Selon les estimations de l'ONU, à terme, ce sont près de 7 millions d'Ukrainiens qui seront dans la contrainte de quitter leur pays pour fuir la folie d'un seul homme. Dans les mois à venir, de nombreuses vagues de migration devraient avoir lieu et il est du devoir des pays européens de commencer, d'ores et déjà, à s'organiser pour gérer et accueillir, le mieux possible, toute cette population qui se retrouve obligée de fuir la guerre et les combats.

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News