C'est un sujet qui a fait grand bruit sur les réseaux sociaux à la fin de l'année : la différence d'éducation entre les petites filles et les petits garçons. Le point de départ de ce débat ? Une expérience sociale signée Channel 4 datant du début des années 2000. Le principe de cette expérience était assez simple : pendant une semaine, 10 petites filles et 10 petits garçons étaient livrés à eux-mêmes dans une maison. Pas un seul adulte n'était présent pour superviser leurs journées ou leur préparer à manger, ils devaient se débrouiller tout seuls. 

Évidemment, si les premiers instants de l'expérience étaient quasi exclusivement dédiés à l'amusement, très rapidement les spectateurs ont pu voir les premiers signes d'un clivage entre les genres. Les filles et les garçons n'ont pas du tout vécu la même semaine et c'est là toute l'idée centrale de l'émission.

Les jeunes filles plus responsables que les jeunes garçons

Les garçons et les filles étaient séparés dans deux maisons différentes. Au bout de quelques jours seulement, la maison des garçons s'est transformée en champ de bataille. Divisée en deux groupes, cette bande de joyeux luron n'a pas attendu longtemps avant de tout détruire, le tout en se nourrissant exclusivement de sucre et de malbouffe (l'ensemble des participants ont pourtant eu un cours de cuisine avant le début de l'expérience). 

Du côté de la maison des filles, c'est une tout autre histoire. Les occupations étaient plus "sérieuses" et elles se sont très vite organisées en s'attribuant chacune des missions : certaines étaient responsables de la cuisine, d'autres étaient responsables du rangement. Leurs occupations étaient plus calmes, essentiellement basées sur des défilés de mode ou des concours de maquillage. 

Ces deux maisons ont non seulement le bénéfice de mettre en lumière tous les stéréotypes de genre, mais surtout la différence d’éducation entre les garçons et les filles. L'inclinaison pour le ménage et le calme n'étant pas naturelle, elle découle directement de dogmes normés par la société et associés à un certain genre. Ainsi, là où les petits garçons ont l'habitude d'avoir quelqu'un qui nettoie pour eux et qui leur dise quoi faire, quoi manger ou comment se comporter, les jeunes filles intègrent la notion de responsabilité beaucoup plus tôt et endossent plus facilement des rôles qui sont bénéfiques à la survie du groupe.

Les réactions des internautes ne se sont pas faites attendre

Évidemment, les réactions des internautes ont été à la hauteur de l'expérience. Mèmes et tweets ont résumé, en quelques mots, toute l'expérience et la différence flagrante dans les comportements masculins et féminins.

Mais, beaucoup n'ont pas été étonnés des résultats de l'expérience (surtout les internautes féminins). De nombreux détails ont été relevés, comme celui qu'un seul groupe a pris soin de son hygiène (les filles) ou qu'un groupe a plus rapidement réclamé les parents que l'autre (les garçons). Au-delà même des réactions - plus ou moins amusantes - des internautes, il y a de vraies leçons à tirer de cette expérience. On pense notamment au fait qu'il est encore rare de voir une éducation similaire entre les genres mais, surtout, que les personnes élevées dans l'idée que le groupe est la priorité et qu'il est important de maintenir un environnement organisé et sain semblent mieux s'en sortir et rencontrent moins de difficultés au quotidien.

Cette expérience, bien que datée, nous permet d'ouvrir les yeux sur la réalité de notre société et sur les disparités entre les genres. Heureusement, rien n'est jamais irréversible et il est toujours possible d'inculquer les bonnes valeurs aux enfants et ce, quel que soit leur genre attribué.

Retrouvez l'intégralité de l'expérience sur YouTube

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News, News Société