À partir du lundi 11 mai, les mesures d’après confinement pourront entrer en vigueur. Les déplacements seront de nouveau autorisés dans un périmètre de 100 km et le retour au travail sera désormais possible même si le télétravail est fortement encouragé.

Mais qu’en sera-t-il de la garde des petits-enfants par leurs grands-parents ?

« C’est à eux de décider s’ils veulent prendre un risque ». Selon le président du Conseil scientifique Jean-François Defraissy, revoir ses petits-enfants après le 11 mai relèverait de la responsabilité des grands-parents.

Pour les grands-parents vivant à proximité de leur famille, les visites seront possibles. Dans le cas contraire, où les familles vivent à plus de 100 km, il serait plus raisonnable de ne pas se rendre visite puisque ce type de rencontre ne résulte pas d’un motif impérieux.

Selon le président du syndicat des médecins généralistes de France, Jacques Battistoni, les visites pourront être effectuées « en dehors des cas bien particuliers de patients vraiment fragiles ». « Il vaudrait mieux se revoir en gardant une distance de deux mètres pour être vraiment prudents en utilisant un masque ».

Pour ce qui est de la garde, Jacques Battistoni a indiqué un possible retour à la normale : « Cela va se faire progressivement, mais il est évident que lorsque les deux parents travaillent et que le mode de garde habituel est les grands-parents, s’ils ne sont pas très âgés et sont en bonne santé, on va retrouver cette habitude-là ».

Une décision à laquelle il est donc important de bien réfléchir pour des retrouvailles dans de bonnes conditions !

Les Éclaireuses

 

 

Tags : enfant, confinement, News divertissement