Si le couvre-feu est envisagé, d’autres mesures sont également possibles et parfois même déjà adoptées dans d’autres pays. Mais alors à quoi devons-nous nous attendre ce soir ?

Concernant un reconfinement national, le gouvernement semble réfuter catégoriquement cette option. En effet, Jean Castex expliquait ce lundi sur  France Info qu'un « reconfinement général doit être par tout moyen évité ». Toutefois, des mesures « déclinées territorialement » ne seraient pas à exclure.

Le couvre-feu, quant à lui, fait beaucoup de bruit et ce n’est pas sans raison puisque cette option, déjà effective en Guyane depuis juin, a fait ses preuves. Le couvre-feu permettrait de limiter avec succès les rassemblements privés, qui sont à ce jour l’élément le plus compliqué à gérer pour l’État. Une mesure que redoutent les restaurateurs qui seraient à nouveau frappés de plein fouet.

Alors que le gong des vacances de la Toussaint s’apprête à sonner, le Président de la République pourrait éventuellement empêcher les Français de circuler librement en France ou instaurer un nombre de personnes autorisées lors de rassemblements privés. En Belgique, cette mesure est déjà appliquée avec la possibilité d'être seulement 4 personnes lors d'un dîner ou d'une soirée.

Bien entendu, Emmanuel Macron demandera très certainement de maintenir, et ce en toutes circonstances, les gestes barrières de base et la distanciation sociale.

Les Éclaireuses

 

Tags : News divertissement