Les beaux jours semblent de retour, quoi de plus naturel donc que de vouloir en profiter avec une petite bière en terrasse ? Imaginez ce soleil d'hiver qui tape sur votre visage et cette bière fraîche qui vient désaltérer votre gosier sec. On ne sait pas vous, mais la vision de cette scène nous donne des frissons. Les petits plaisirs de la vie comme on dit. Sauf que ce qui paraît assez banal est en réalité très dangereux pour vous et votre santé. On sait déjà ce que vous allez répondre "Ce ne sont pas deux petites bières qui vont me rendre ivre". Sans doute pas, mais votre cerveau, lui, peut être endommagé de manière permanente, on vous explique tout...

Une étude réalisée sur près de 37000 personnes

Cette étude américaine menée par une équipe de l’Université de Pennsylvanie a été réalisée sur près de 37000 individus. Le but ? Prouver que deux unités d'alcool (une pinte, un verre de vin ou encore de cidre) suffisent à réduire le volume global du cerveau et de la matière grise (pour rappel, la matière grise est le lieu des opérations mentales et du stockage des informations).
Toujours d'après cette étude, plus la consommation d'alcool régulière est forte, plus les dangers sont importants.

Des dégâts irréversibles sur le cerveau avec seulement deux pintes de bière par jour

Les dégâts sont très importants : à raison d'une pinte (deux unités d'alcool) quotidienne, votre cerveau peut vieillir de deux ans. Et dans le cas où votre consommation serait égale à quatre unités d'alcool (soit deux pintes) votre cerveau pourrait vieillir de 10 ans ! Imaginez les effets d'une consommation d'alcool excessive alors...
L'un des auteurs de l'étude, Remi Daviet, a même déclaré "La consommation excessive d'alcool est pire pour le cerveau, mais nous n'avons pas encore examiné cela de près".

Une chose est sûre, les prochains apéros auront un goût particulier. Celui des cocktails sans alcool peut-être, non ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News Bien-Être, boissons, santé