Snif. Snif.

*Renifle*

Vous ne comptez plus le nombre de fois où vous avez laissé échapper la petite larme devant une scène de film ou de série, voire un gros torrent lorsque cela était justifié. 

Rien que d'y penser, d'ailleurs, vous ressentez vos yeux redevenir humides... Vous avez presque honte et personne ne doit jamais savoir. 

FAUX. Mauvaise réaction. Car même s'il faut concéder que nous avons toutes pleuré quand Jack se suicide dans l'océan, quand Noah avoue son amour à Ally ou quand Scar tue égoistement Mufasa...

Pleurer régulièrement devant des films n'a rien d'un signe de faiblesse. Au contraire même, c'est signe d'une très grande force émotionnelle. 

En effet, lorsque nous regardons des films susceptibles de nous émouvoir, notre cerveau sécrète une hormone appelé ocytocine, qui agit comme un neurotransmetteur dans le cerveau et réveille notre empathie. 

Nous nous sentons connectées avec les différents personnages et nous ressentons leurs émotions. Ce qui prouve que nous avons un potentiel d'implication pour les autres sur-développé. L'altruisme est une grande force et qualité.

C'est ce qu'a voulu prouver l'un des étudiants de Paul J. Zak , un expert en ocytocine de renommée mondiale. Ils ont alors organisé une expérience collective : deux extraits différents d'un film a été montré à deux groupes différents de personnes. D'un côté, le passage montrait une discussion d'un père au sujet du cancer en phase terminale de son petit garçon en bas-âge, de l'autre, les deux personnages allant visiter un zoo. 

Les chiffres ont prouvé que les personnes ayant visionné le premier extrait (émotionnellement plus dur à supporter) ont connu une augmentation de 47% d'ocytocine par rapport aux autres

La deuxième partie du test consistait à répondre à certaines questions et faire des choix. Et les résultats ont prouvé que les personnes ayant vu le premier extrait se sont montrées plus généreuses envers les autres, soucieuses et moins égoistes dans leurs prises de décisions. 

La conclusion ? Si votre cerveau réagit de façon très émotive devant un film triste, c'est que votre taux d'ocytocine est plus élevé que d'autres et que cette hormone fait de vous une personne soucieuse des gens qui vous entourent. Votre empathie est une véritable force. 

Alors, ils en disent quoi les gros durs qui ont même pas pleuré quand la maman de Bambi s'est faite tuer ? 

On fait moins les malins là hein !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

Source : New Girl

 

Photo de couverture : ©JamieNelson

 

Tags : émotion, film