Avis aux cyniques : votre humour à prendre au 15ème degré va enfin vous servir ! 

Une étude très sérieuse publiée dans la revue " Cognitive Processing " a établi un lien entre l'intelligence et la sensibilité à l'humour noir. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont présenté les dessins satiriques du caricaturiste allemand Uli Stein à 156 personnes. 

Les réactions ont été très contrastées :

- le premier groupe, extrait pour ses réactions positives face aux dessins, a par la suite obtenu les meilleurs résultats aux tests verbaux et non-verbaux de quotient intellectuel

- le deuxième groupe a réagi de façon plus contrastée devant l'humour du dessinateur, et ses membres ont obtenu des résultats moyens aux tests

- le troisième groupe, quant à lui, a été complètement hermétique au cynisme des dessins et ses résultats au test de QI ont été encore plus faibles

C'est grâce à ce double test que les chercheurs ont pu établir un rapport certain entre la sensibilité à l'humour noir et le niveau de QI : " Cela confirme des recherches précédentes selon lesquelles le sens de l’humour entretient un lien avec l’intelligence. Mais cela contredit la croyance usuelle selon laquelle les personnes ayant un humour noir sont plus maussades et tendent à être sadiques ". 

Ce qui est encore plus fort de café ? Cette étude a également prouvé qu'il y avait un lien entre le degré d'agressivité et la réception de l'humour. En effet, deux des trois groupes n'ont montré aucun signe de colère : le premier, réceptif aux dessins, et le troisième, qui lui y était complètement hermétique. Seul le second groupe, aux résultats mitigés comprenait des membres plutôt agressifs...

Alors les filles, vous êtes plutôt rigolotes ou plutôt coincées de la blague ? 

Enjoy, 

Les Éclaireuses