La semaine dernière, Kayley Bruke, une jeune Américaine, publie sur son compte Facebook des photos alarmantes de son petit garçon de 11 mois. Sur les photos, le petit garçon est couvert d’ampoules, de croûtes et de brûlures. Des images très impressionnantes liées à une première poussée de la varicelle. Cette maladie infantile semble souvent anodine mais, la preuve en images, ce n’est pas toujours le cas. Admis à l’hôpital d’Ipswich pour sa seconde infection dermatologique, Elijah semble avoir développé ce que l’on appelle de l’impétigo suite à sa varicelle.

En plus de son post Facebook, la maman de ce pauvre petit garçon ajoute un texte dans lequel elle implore tous les parents de bien faire vacciner leurs enfants car personne ne souhaite voir son enfant couvert de marques dont il pourrait garder des traces indélébiles.
Si aujourd’hui les vaccins sont sujets à beaucoup de débats, il est important de peser le pour et le contre avant de prendre la décision d'inoculer ou non un médicament à son enfant (ou à soi-même).

Les Éclaireuses

 

-

 

-