Si certes il existe une gamme infinie de crèmes et de lotions disponibles qui traitent les vergetures, il faut bien admettre que ça ne marche pas toujours, au plus grand chagrin de certaines nouvelles mamans qui vivent mal ces nouvelles traces sur leurs hanches, leurs cuisses et leur ventre. C'en est au point qu'elles oublient le fait que ces marques sont naturelles, et sont le rappel d'un heureux événement. C'est dans cette optique que Doreen Ching a partagé une photo de ses vergetures post-grossesse sur Facebook. En effet, après avoir donné naissance à des quadruplés, cette maman malaisienne de 23 ans a voulu montrer les effets de la grossesse sur son corps. La photo de Ching montrait son estomac couvert de vergetures allant des côtes aux hanches.

Elle a écrit qu'elle avait partagé la photo parce que d'autres femmes venaient la voir pour lui demander des conseils sur la façon de se débarrasser des vergetures qu'elles avaient eues pendant leur grossesse. Mais au lieu de donner des conseils, Ching a rappelé à ces femmes que les vergetures duraient toute une vie et constituaient souvent une partie inévitable de la grossesse. "C'est le prix, même si vous avez de l'argent", a-t-elle écrit."Il n'y a aucun moyen d'éliminer les traces complètement". 

Alors si beaucoup de femmes et de mères qui ont fait face aux mêmes dilemmes ont félicité Ching pour sa publication, la qualifiant de "belle", "incroyable" et "inspirante", il y avait aussi un certain nombre de commentaires haineux qui décrivaient son estomac comme "laid". Certains sont même allés jusqu'à dire que cela leur donnait envie de vomir.
La réponse de Ching ne s'est pas fait attendre, et elle a déploré le fait que bon nombre des commentaires offensants aient été formulés par des hommes, ce qui dénonce le double standard selon lequel les femmes sont censées avoir des enfants ET conserver un corps parfait. Cette simple publication a montré du doigt la façon dont notre société perçoit et valorise la maternité : il faut faire des bébés, mais le corps ne doit pas changer. Un peu difficile, non ? 

Les Éclaireuses

 

 

 

 

-