Les sextoys pourraient bientôt être prescrits par les médecins

Juliette Gour 24 mai 2022

Jouir pour guérir ? Il se pourrait bien que dans un futur proche les sextoys soient conseillés par les médecins pour se débarrasser de certains petits maux qui enquiquinent le quotidien.

Et si, dans un futur proche, votre médecin était tout à fait capable de vous faire une ordonnance pour un Womanizer, comment réagiriez-vous ? Attention, il n'est en aucun cas question de revenir à la période freudienne et de soigner "l'hystérie féminine" à l'aide d'un vibromasseur ! Si dans les deux cas, il est question de jouissance et de médecins (deux termes qui ne vont vraiment pas ensemble, sauf dans les pornos), les motivations ne sont pas du tout les mêmes. 

Une récente étude menée par des experts des bienfaits des sextoys a établi de nombreux bénéfices à l'utilisation régulière de jouets sexuels comme la réduction des symptômes de la dépression, un effet boost sur l'humeur ou encore la contribution au bon fonctionnement du cœur (parce qu'un orgasme, finalement, c'est presque du cardio). 

Ainsi, les vibromasseurs seraient la panacée idéale pour venir à bout de pléthores de petits bobos. D'où, finalement, l'éventualité que les médecins puissent un jour prescrire des jouets sur ordonnance.

Un bien-être qui ne vient pas seulement de l'orgasme

Au-delà même des hormones du bonheur et de la réduction du stress évidente directement liée à la jouissance, de nombreux autres bénéfices ont été observés : les vibrations et la masturbation régulière auraient des effets bénéfiques qui permettraient de soulager l'incontinence, de réduire les douleurs chroniques vulvaires, d'apaiser les douleurs de l'endométriose ou encore de renforcer le plancher pelvien.

L'ensemble de ces bénéfices sont évidemment liés au fait de se masturber, mais pas forcément au fait d'avoir un orgasme. Le bien-être issu d’une utilisation régulière de sextoys est largement identifiable et c'est pour cette raison qu'il est tout à fait possible de conseiller aux femmes de se masturber, non pas pour soulager d'éventuelles névroses, mais plutôt pour contribuer au bien-être du quotidien et à la réduction du stress.

Les sextoys sont déjà utilisés dans le traitement de certains troubles sexuels

Il ne faut pas oublier que certains troubles sexuels peuvent directement être liés à la peur de la douleur ou au stress de l'acte. Quand on pense à ce type de pathologies, on pense évidemment au vaginisme. Dans certains cas, l'accompagnement des personnes atteintes de vaginisme se fait à l'aide de sextoys de différentes tailles qui permettent aux femmes de reprendre confiance et possession de leur corps. Il n'y aurait rien d'étonnant donc à se faire prescrire un jouet coquin par son médecin dans certaines situations, comme lors de la rééducation pelvienne post-partum.

Mais, pour l'instant, les études médicales n'ont pas été suffisamment poussées pour établir une vraie nécessité médicale au sextoy. Nous ne sommes qu'au début de l'intégration de la masturbation féminine dans la société. Il faudra encore quelques années pour se faire prescrire un godemichet par son médecin de quartier. Mais, patience, ce jour (béni) finira bien par arriver. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : sexe, sextoys

Vous aimerez aussi

Top de Sexo

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !