Si l'on connaît bien les règles, tout ce qui est lié à notre menstrualité ne fait pas encore les gros titres... Vous savez, ces autres pertes qui viennent tacher nos culottes tangas, strings, body ou autres pièces de lingerie... Comme les fameuses pertes blanches !

Vous les avez sans doute remarquées et vous vous êtes sûrement demandé si tout était normal à cet endroit... La réponse est OUI.

Les pertes blanches, aussi appelées pertes vaginales, sont des écoulements colorés et non sanglants parfaitement NORMAUX !

Elles arrivent dès la puberté et nous suivent tout au long de notre vie... Mais ne soyez pas trop dures avec elles, les pertes blanches sont là pour vous faire savoir que vous êtes en bonne santé !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Les pertes blanches ! Mais de quoi s'agit-il réellement ?

Les pertes vaginales sont la partie saine de votre santé vaginale et sont considérées comme étant le système autonettoyant de notre vagin. Elles permettent d’évacuer les cellules mortes et des germes qui peuvent être à l’origine des infections.

Le type de pertes vaginales que vous pouvez rencontrer change au cours de votre cycle menstruel, mais dans presque tous les cas, c'est un signe que tout fonctionne bien. Donc pas de panique, votre vagin est en bonne santé. 

Les pertes blanches, aussi appelées pertes vaginales ou encore leucorrhées, sont là pour nettoyer, hydrater et protéger la zone délicate du vagin des bactéries qui souhaitent y rentrer. Mais ce n'est pas tout... Elles font également office de lubrifiant et de transporteur pour les spermatozoïdes.

Comment cela est-il possible ? Les pertes blanches sont en fait un mélange de glaire cervicale qui sort du col de l’utérus ajouté à une dose de sécrétions de glandes au niveau du vagin. 

À noter que notre corps produit entre 1 et 4 millilitres de sécrétions par jour. Mais en réalité, ce chiffre peut varier selon les femmes, leur âge ou l’étape de leur cycle ou le cycle en lui-même. Les pertes peuvent changer tous les mois. Votre corps fait simplement ce qu’il peut et veut pour prendre soin de vous et vous protéger.

 

2. Normal ou pas normal, leur couleur, leur odeur... 

Contrairement à ce que leur nom indique, elles ne sont pas toujours blanches. Donc pas de panique si vous les voyez colorées. Elles peuvent en effet être translucides, blanches ou légèrement jaunes et avant les règles, elles peuvent même être marrons. Elles peuvent aussi être plus ou moins abondantes, épaisses et odorantes.

Ce sont les hormones, comme vous pouvez vous en douter, qui vont influencer sur l'apparence et la quantité de nos pertes. Mais il peut arriver que des infections viennent modifier la couleur, l'odeur ou la quantité de nos pertes.

À savoir que si elles ont une couleur jaune, c'est alors le signe d'une infection qui cause des démangeaisons et même des brûlures. Si elles ont une apparence très blanche et une consistance laiteuse, alors il peut s'agir d'une mycose. De couleur verte et odorante, cela peut révéler un déséquilibre vaginal.

Si vous sentez que quelque chose n'est pas comme à son habitude, n'hésitez pas à vous rapprocher d'un professionnel de santé.

 

3. Et l'hygiène intime dans tout ça ? 

On ne le répétera jamais assez : les parties intimes méritent une attention particulière. L'objectif étant de préserver l'équilibre de la flore vaginale. 

Pour cela, de bons gestes sont recommandés même si les pertes blanches nettoient, hydratent et protègent le vagin. 

Règle numéro 1 : Privilégiez vos mains plutôt qu'un gant de toilette pour cette zone fragile.

Règle numéro 2 : Pensez à utiliser des gels lavants et au pH adapté comme les gels lavants intimes Intima pour aider à préserver l’équilibre naturel de la zone intime.

Règle numéro 3 : Limitez-vous à deux toilettes intimes par jour (matin et soir).

Règle numéro 4 : Changez de sous-vêtements tous les jours.

Alors, faites confiance à votre vagin et laissez-le faire ce qu'il fait de mieux : prendre soin de votre intimité, mais n’oubliez pas votre vulve qui a besoin d’une attention toute particulière !

 

Let's Shop !