Faut-il réaliser ses fantasmes ? Une question qui nous taraude forcément un jour ou l’autre. Doit-on garder des désirs inassouvis ou les réaliser, quitte à être profondément déçue par la réalité ? 

Il existe deux types de fantasmes. La première acception est d’ordre sensuel : c’est l’idée qu’on se fait d’une situation sexuelle, qui fait naître en nous une sensation d’excitation, d’envie, de désir. La seconde, plus psychologique, est la manifestation d’un désir ou d’une fixation mentale. 

Quoi qu’il en soit, les fantasmes peuvent être de différentes natures... Et il n’est pas toujours bon d’y céder ! Certains, au contraire, nous libèrent de leitmotivs qui ne quittent pas notre esprit jusqu’à ce que, finalement, on les réalise.

Alors, pour ou contre réaliser ses fantasmes ? Les Éclaireuses Healthy se sont penchées sur la question ! 

Enjoy, 
 
Les Éclaireuses
 
1. Le fantasme sexuel

Que celle qui n’a jamais eu de fantasme sexuel jette la première pierre ! Dans la mer, le train, l’avion, le jacuzzi... Avec une fille, à trois ou avec votre meilleur ami, tout est permis ! Mais seulement en théorie... 

Pour : Si vous êtes à peu près sûre de ne pas le regretter ! Le faire dans un endroit insolite ? Tant que vous ne finissez pas au poste de police, c’est l’orgasme assuré ! L’interdit fait souvent grimper la température... Et vous avec ! Attention aux voyeurs et agents de sécurité !

Contre : Si vous pensez que les conséquences seront plus grandes que la satisfaction que vous pourriez en tirer. Le faire avec votre meilleur ami ? Tentant, mais fausse bonne idée : vous risquez de bousiller votre si belle amitié. Bien sûr, de belles histoires sont nées... Mais d’autres ont lamentablement échoué. À méditer !

Avant de vous lancer : Gardez à l’esprit qu’un fantasme est souvent bien plus réussi en pensée qu’en réalité. Réaliser ses fantasmes les plus fous, pourquoi pas... Mais pas avec n’importe qui, par peur de le regretter amèrement !

Un mot d’ordre : Réfléchir à plusieurs scénarios avant... Pour être certaine que c’est ce que vous vouliez vraiment ! Si tel est le cas, vous serez ravie d’avoir enfin réalisé ce fantasme si obsédant !

 

2. Le fantasme intellectuel

L’école ou le job de vos rêves peut-il constituer un fantasme ? Si tout le monde n’est pas d’accord, chez les Éclaireuses, on aime cette idée ! Eh oui, il n’y a pas que le physique ! Pour les sapiosexuelles, l’intelligence d’un homme est un facteur d’excitation ! 

Pour : "Cela nous semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse" : Nelson Mandela pensait peut-être aux fantasmes intellectuels ? Loin d’être irréalisables, ils sont un excellent boosteur de carrière : ils nous poussent à nous surpasser, pour avoir une promotion ou le job de nos rêves. On n’a rien sans rien ! 

Contre : Si vous savez d’avance que vous serez déçue. Être présidente des États-Unis, la nouvelle Beyonce sans avoir le rythme dans la peau, ou chirurgien alors que la vue du sang vous fait tourner de l’œil... 

Un mot d’ordre : Sachez être optimiste, mais réaliste !

3. Le fantasme masculin

Vous le croisez chaque week-end dans votre bar préféré, vêtu de ce tee-shirt noir moulant qui lui va si bien et qui laisse apparaître ses tatouages sur les bras... Votre petit cœur a chaviré depuis que votre regard a croisé le sien l’autre soir. Ce beau brun barbu qui vous fait littéralement fondre... Est votre fantasme ! 

Pour : Si vous sentez qu’il vous a remarquée, ou tout simplement qu’il pourrait être intéressé... Lancez-vous ! Allez lui parler, offrez-lui un verre ou demandez-lui directement s’il est célibataire : les temps ont changé, c’est aussi à vous de vous bouger !

Contre : Si c’est Ian Somerhalder... Sorry, Mesdames et Mesdemoiselles, il est déjà pris ! 

Un mot d’ordre : Qui ne tente rien n’a rien ! Votre fantasme est peut-être tout simplement aussi timide que vous. Au pire, vous vous prenez un vent, ce qui arrive à tout le monde, même aux meilleures ! Au mieux, vous vous mettez avec ce fantasme qui devient tout à coup l’homme de votre vie... Ça vaut la peine de prendre le risque, non ?

 

4. Le fantasme "sensations fortes"

Vous rêvez de sensations fortes, mais vous avez peur de sauter le pas ? Voyons si la question se pose ou pas !

Pour : Si vous êtes une aventurière dans l’âme, que vous n’avez pas froid aux yeux, et que vous souhaitez le faire avec votre père, votre meilleure amie, ou en amoureux : moment inoubliable garanti !

Contre : Si la seule pensée de regarder dans le vide vous pétrifie, vous pouvez tout simplement accompagner vos amis courageux, et prendre des photos d’eux, tout en restant sur la terre ferme : personne ne vous en voudra d’avoir préféré éviter le malaise en haut de la falaise ! 

Un mot d’ordre : Sautez le pas uniquement si vous ne frôlez pas la paralysie rien qu’à l’idée du moment fatidique !

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

5. Le fantasme de votre vie

 

"Ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants". Votre fantasme ? Avoir la vie parfaite (pour vous) : carrière, vie amoureuse, un chalet dans les Alpes ou un appartement à New York, trois enfants, dix chats et deux Huskies dans votre propriété de plusieurs hectares...

Pour : Ne rêvez pas votre vie, vivez votre rêve ! Tout est possible, il suffit de s’en donner les moyens ! 

Contre : Restez dans la limite du raisonnable. Vous marier avec le Prince Harry risque d’être compromis... Devenir milliardaire aussi ! Sachez viser haut, mais à votre niveau : vous ne pouvez peut-être pas vous payer un yacht à Saint-Tropez, mais probablement louer un bateau sans permis. Quand on est bien entouré, la taille du bateau importe peu ! 

Un mot d’ordre : Soyez heureuse de la vie que vous avez choisie. Réaliser ses fantasmes, c’est aussi avoir le courage d’entreprendre ce que vous n’étiez pas sûre d’obtenir... Et vous pouvez être fière d’avoir osé concrétiser vos projets les plus fous !