Survivre à un grave cancer de la peau est une victoire, mais retrouver un semblant de vie normale est une bataille de tous les jours. C'est le cas, pour cet Américain, Kirby Evans, 65 ans, qui a perdu son oeil gauche ainsi que la totalité de son nez dans la lutte contre cette maladie invasive. La sécurité sociale aux États-Unis étant ce qu'elle est, il n'a malheureusement pas eu les moyens d'avoir recours à la chirurgie plastique et doit donc vivre défiguré. Le 10 octobre dernier, sa fille Brandy a relaté un incident aussi injuste que choquant sur sa page Facebook. Alors que son père allait déjeuner dans un diner près de chez lui, la directrice de l'établissement l'a attrapé par la chemise, l'a entraîné dans son bureau et lui a demandé de ne jamais revenir car il couperait l'appétit de ses clients. 

Suite à ce post Facebook, la directrice ne s'est pas découragée et a soutenu sa position dans un média américain en déclarant "Je dirige une entreprise de restauration où les gens mangent", a-t-elle écrit, ajoutant qu'elle avait abordé le problème avec Evans en privé, pas devant des clients. "Je ne vois absolument rien de mal à ce que j'ai fait. Il venait tous les jours à l'heure du déjeuner et s'asseyait à une table. J'ai des factures à payer et je travaille très fort pour faire plaisir à mes clients." Visiblement pas à tous...

En effet, la communauté de Walterboro s'est déclarée outragée par l'attitude de la directrice, Donna Crosby, et a témoigné son soutien envers Kirby Evans et sa fille en les encourageant à ouvrir une cagnotte pour avoir l'argent nécessaire pour une chirurgie esthétique. Car après avoir gagné la bataille contre un tel cancer, on peut se demander si, au fond, la liberté, ce n'est pas de pouvoir se promener et de s'acheter un beignet en toute tranquillité pendant une journée d'octobre... 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

-