Comment aider son enfant à retrouver un bon rythme de sommeil à l'approche de la rentrée ?

Juliette Gour 23 août 2023

Tic, tac. La rentrée approche à grands pas et il est plus que temps d'aider votre enfant à retrouver un rythme qui lui permettra d'enfiler son cartable en étant en pleine forme. Le problème, c'est que le retour à un rythme de sommeil normal peut parfois s'apparenter à un parcours du combattant. Mais pas de panique, nous avons listé pour vous les meilleurs conseils pour aider vos enfants à reprendre le chemin de l'école sereinement.

Alors que les vacances touchent bientôt à leur fin, le moment est venu pour les petites têtes blondes de reprendre un rythme de sommeil normal pour être en pleine forme le jour de la rentrée des classes. Si cette tâche peut être ardue - les enfants ne sont généralement pas très coopératifs - elle est cependant nécessaire pour permettre à l'enfant de retrouver un rythme qui lui permettra de vivre sainement la rentrée des classes et ce, sans valises sous les yeux. 

Quand commencer la routine dodo de la rentrée ?

Les experts du sommeil conseillent aux parents d'essayer de retrouver un rythme adapté à la rentrée des classes le plus rapidement possible. Idéalement, les 15 jours qui précèdent la rentrée sont une excellente période pour coucher les enfants plus tôt et leur assurer des nuits longues et salvatrices. On estime qu'un enfant qui est à l'école primaire a besoin de 10 heures de sommeil par nuit. Pour un réveil à 7 h, on conseillera donc aux parents de coucher les enfants vers 21 h. C'est tôt, parfois c'est même en plein milieu du repas, mais c'est le rythme le plus adapté aux enfants.

Vous ne savez pas par quel bout vous y prendre pour aider vos enfants à retrouver un sommeil normal à quelques jours de la rentrée ? Pas de panique, voici tous nos conseils éclairés qui vous permettront de créer une stratégie en béton armé pour que vos enfants soient en pleine forme pour reprendre le chemin de l'école.

Première étape pour retrouver un rythme de sommeil équilibré : instaurer un couvre-feu digital

On le sait, il n'y a rien de pire que la lumière bleue pour empêcher les enfants de dormir. Le mieux, pour aider vos enfants à trouver le sommeil le plus rapidement possible, c'est encore d'instaurer un couvre-feu digital une à deux heures avant l'heure du coucher. Fini les soirées sur la Nintendo ou les films en famille après le repas durant les quelques heures qui précèdent le dodo. Privilégiez plutôt les activités calmes, comme la lecture ou les boîtes à histoire, cela aidera votre enfant à entrer dans une routine qui laissera la part belle au repos.

Seconde étape : ritualiser l'heure d'aller au lit en transformant cette punition en moment agréable pour les enfants

Ce qui bloque généralement dans le retour à un rythme normal en été, c'est que le fait d'aller au lit tôt sonne comme une punition pour les enfants. S'il y a du monde à la maison, ou que c'est le jour du dîner de famille, ils peuvent avoir l'impression qu'on essaie de les mettre à l'écart et qu'on ne veut pas les inclure dans la vie de la famille

Le mieux, c'est encore d'instaurer un petit rituel qui leur permettra de se sentir considéré. Faites-les manger à la même table que les adultes, partagez le moment du repas avec eux, même s'ils finissent le repas plus tôt, et accompagnez-les dans le sommeil. Demandez-leur quelle histoire ils veulent lire, s'ils veulent faire un gros câlin de sommeil - le dernier câlin de la journée avant d'aller au dodo - parlez-leur du programme du lendemain, qui arrivera forcément plus vite s'ils vont au lit tôt. Ne tombez en revanche pas dans l'écueil du chantage affectif ou pire, du chantage alimentaire, cela n'aidera pas à faire avancer les choses. 

En transformant l'heure d'aller au lit en un petit rituel de douceur, vous les aiderez à apprécier ce moment et vous n'aurez plus de caprices avant d'aller au dodo.

Troisième étape : stimuler votre enfant pendant la journée pour qu'il ait besoin de reprendre des forces une fois le soir venu

CQFD, un enfant qui se dépense, c'est un enfant qui aura besoin de dormir tôt. Sans aller jusqu'à l'entraînement militaire, veillez à stimuler votre petit votre petit bout de chou pendant la journée pour qu'il ait besoin de reprendre des forces tôt. Aux premiers signes de fatigue - comme les bâillements répétitifs et le frottement des yeux - faites comprendre à votre enfant qu'il a passé une si bonne journée, qu'il est temps d'aller au lit pour se reposer et être tout aussi en forme le lendemain.

Quatrième étape : respecter le rythme de l'enfant en fonction de son âge

Si les enfants entre 6 et 10 ans ont besoin d'au moins 10 heures de sommeil par jour, les adolescents ont souvent un rythme circadien différent. Ils ont tendance à être plus du "soir", ce qui les empêche de se lever aux aurores le matin. Le problème, c'est que la société et les horaires de l'école ne sont pas réellement adaptés à ce rythme. C'est une période de la vie où l'on a besoin de beaucoup dormir, essayez donc de respecter leur besoin de sommeil. Comme pour les petits, encouragez-les à se lever 30 minutes plus tôt tous les matins, cela rendra leur réveil pour le premier jour d'école plus facile.

Cinquième étape : gardez un minimum de souplesse, la rentrée scolaire est certes importante, mais le bien-être de votre enfant l'est tout autant

Ne transformez pas votre maison en camp militaire, les enfants sont comme les adultes, parfois ils trouvent le sommeil facilement et parfois cela peut prendre des heures. Il n'y a pas de formule magique. Il suffit qu'il y ait une vague de canicule pour que tout soit perturbé. Ne vous acharnez pas sur un enfant qui ne veut pas dormir. Prenez-le dans vos bras, faites-lui boire un peu d'eau avec du miel dedans et accompagnez-le jusqu'à ce que la fatigue prenne le dessus. Cela peut parfois s'avérer plus long que prévu, mais les enfants sont aussi des petits humains, avec leurs tracas et leurs petits coups de mou, il ne faut pas leur en vouloir pour ça. Si jamais la nuit a été trop courte, ils rattraperont leurs heures de sommeil pendant la sieste.

Sixième étape : misez sur des réveils en douceur pour rendre ce moment particulier

Tout comme l'heure du coucher, le réveil doit idéalement être fait en douceur, sans télé et doit être accompagné par les parents. Misez sur la lumière naturelle pour réveiller votre enfant délicatement. Il ne s'agit évidemment pas d'ouvrir les rideaux brusquement mais plutôt de faire par étapes : d'abord la porte, puis un rideau, et puis l'autre. Ne poussez pas votre enfant à aller directement devant la télé. Favorisez un petit-déjeuner à table et en famille. Ensuite, direction la salle de bains pour un débarbouillage et un brossage de dents.

Instaurer des petits rituels le matin permettra également à votre enfant d'entrer dans sa journée en douceur, sans élément perturbateur.

Retrouvez plus de conseils pour réussir la rentrée de votre enfant dans notre rubrique Grossesse & Parentalité

 

Tags : enfant, parents, Rentrée

Juliette Gour
Chef de rubrique Bien-Être & Beauté
Amoureuse de la K-beauté, Juliette est également une experte en skincare, vous dévoilant les secrets des masques et des nouvelles routines beauté adoptées par vos stars préférées. Suivez cette passionnée polyglotte pour une aventure pleine de découvertes, de bien-être et de conseils avisés qui vous guideront vers une vie épanouissante et captivante. C'est grâce à sa licence en science du langage que Juliette manie comme personne les modes de pensées des différentes cultures, ce qui la pousse à voyager et à découvrir les diverses façons de penser qui enrichissent son approche du monde.

Vous aimerez aussi

Top de Grossesse & Parentalité

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !