Si on peut se plaindre qu'en France, on considère la période mensuelle avec une certaine gêne, un certain dégoût, voire du mépris, il faut savoir que, dans certaines régions du monde, les règles sont considérées comme une indignité, un signe d'impureté. C'est ainsi qu'en Inde, depuis le 1er janvier 2019, cinq millions de femmes originaires du Kerala ont formé une chaîne humaine de 620 km pour protester contre le "menstruation ban", une règle qui interdit l'accès au Temple de Sabarimala aux femmes âgées de 10 à 50 ans car, pour les Hindous, l'écoulement sanguin est un signe d’impureté et pourrait souiller un lieu jugé sacré. 

Pourquoi une telle révolte, maintenant ? Car, en octobre dernier, la Cour suprême de l'Inde avait levé cette interdiction, jugée trop discriminatoire et d'un autre temps. Pourtant, aucune femme n'y est encore rentrée car les hommes du Temple leur ont bloqué l'accès. Le grand « mur des femmes » a finalement été un succès puisque trois d’entre elles ont pu pénétrer dans l’édifice, même si cet accès a été fait sous escorte policière. Une victoire timide donc mais un grand pas pour les femmes dans le monde entier ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

-