"La beauté ne se voit qu'avec les yeux de l'âme"

Mais pas que ! Petit détail sans importance pour certaines, les grains de beauté peuvent être un véritable complexe pour d'autres et prennent parfois un peu trop de place sur votre corps ou votre joli minois. Avis à celles qui font partie de la deuxième catégorie, dites-vous que ces petites taches brunes portent bien leur nom et vous rendent belles, belles, belles comme le jour ! 

Quoi qu'il en soit, ces grains de beauté sont présents chez chacune d'entre nous sans que l'on ne sache trop pourquoi...

Mais adieu l'ignorance, car le Docteur Laurence Netter, spécialisée en dermatologie, a éclairé notre lanterne en répondant aux questions que l'on se posait toutes : les grains de beauté et le dépistage du mélanome (trop peu connu) n'auront plus aucun secret pour vous !

Et pour toutes celles qui ont encore du mal à assumer leurs jolis grains de beauté, sachez que la tendance du moment concerne leurs cousines : les taches de rousseur. Bien que plus subtiles, beaucoup succombent à la tendance du "Freckle Tattoo", qui consiste à se faire tatouer de façon permanente… Alors, partante ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1 - C'est quoi, un grain de beauté ?

-

Bon, commençons par le commencement. Qu'est-ce que c'est donc qu'un grain de beauté ? "Bah, un grain de beauté, quoi... Ça ne s'explique pas ! » Détrompez-vous, ça s'explique. On vous la fait courte : en gros, c'est une accumulation de ce qu'on appelle "mélanocytes", a.k.a. la cellule qui fabrique le pigment et qui se trouve dans les couches profondes de l'épiderme. Soit il est congénital et vous naissez avec, soit il est acquis, c'est-à-dire qu'il apparaît au cours de votre vie. Et c'est particulièrement dans ce deuxième cas qu'il faut commencer à se poser des questions.

 
Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
2 - Quels sont les facteurs de risque ? 

-

Les causes d'apparition sont aléatoires. Cependant, il y a des facteurs de risque bien connus auxquels on ne fait pas toujours attention. Déjà (et ça paraît logique) : les UV. Rappelez-vous qu'il n'y a PAS de bons UV. Les centres de bronzage où les rayons artificiels vous donnent un teint hâlé n'ont rien de bon, bien au contraire. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils sont sur le point d'être fermés.

En ce qui concerne les rayons naturels, c'est-à-dire ce soleil sous lequel on aime tant se dorer la pilule tout l'été, il y a des précautions à respecter. Car oui, l'exposition est un facteur de risque. Respectez absolument les précautions suivantes : restez à l'ombre entre 12h et 16h, mettez de la crème et surtout protégez au maximum les enfants, car un coup de soleil dans la petite enfance peut être très dangereux. Enfin, il faut savoir que les personnes au phototype clair (blonds, roux et albinos) sont des sujets à risque, au contraire des peaux foncées qui sont protégées par leur mélanine.

 

3 - Quand s'alarmer ?

-

Déjà (et ne paniquez pas à la lecture de ce mot), faisons la différence entre tumeur bénigne et tumeur maligne,. On vous parlait de cellules plus haut, eh bien la tumeur bénigne est tout simplement une prolifération de ces cellules pigmentaires. La tumeur maligne est le cancer qui se développe à partir de cette cellule pigmentaire. Il s'agit donc ici d'un mélanome et il peut évoluer très rapidement. À savoir également que 8 mélanomes sur 10 sont un grain de beauté NOUVEAU.

Heureusement, il existe une règle pour déceler les grains de beauté potentiellement dangereux : la règle ABCDE. A pour asymétrie : tracer 2 axes sur la tâche pour s'assurer de sa bonne symétrie. B pour bordure : s'assurer de la régularité. C pour couleur : s'assurer de l'homogénéité. D pour dimension : il ne doit pas dépasser les 6mm. E pour évolution : si votre grain de beauté grossit anormalement, il faut consulter un médecin immédiatement. Lui seul sera en mesure de vous dire si le grain de beauté est à risque et de vous le retirer.

 

4 - Faut-il en prendre soin et comment ?

-

Il n'y a malheureusement pas de crème magique ou de soin miracle à appliquer. On vous le disait plus haut, c'est principalement l'exposition au soleil qui doit être réalisée de manière responsable. Si vous n'êtes pas un sujet à risque (phototype clair, cas de mélanomes dans la famille, forte exposition, usage des UV...), la bonne attitude est avant tout de se connaître et de connaître son corps.

Au moindre doute, que ce soit pour un grain de beauté qui apparaît soudainement ou que vous n'aviez peut-être jamais remarqué, pour un changement d'aspect ou pour toute autre cause relative à la règle ABCDE, n'hésitez surtout pas à consulter. Le plus tôt est le mieux. D'ailleurs, sachez que la Sécurité Sociale vous rembourse une consultation de dépistage, une fois par an, si vous êtes jugée sujet à risque par le médecin.

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

5 - Les mythes sur les grains de beauté...

-

...Que vous devez effacer de votre esprit immédiatement ! De note côté, on a toujours entendu dire qu'écorcher ou que retirer un petit poil d'un grain beauté était très dangereux et pouvait développer un cancer dans la seconde qui suit (bon, on exagère un peu mais vraiment, ça nous a toujours fait peur). Et on est certaines que vous avez entendu la même chose. Rassurez-vous, il n'y a aucun risque à s'épiler un grain de beauté ou à le faire saigner. Du moins, tant que la blessure provient d'un "accident". Par exemple, si vous tombez et que votre petite tache brune se met à saigner, c'est sans risque. Au contraire, si le grain de beauté se met à saigner spontanément, là, c'est une urgence.