En France comme à l’étranger, le confinement permet à la nature de reprendre ses droits et de nombreux animaux font leur réapparition dans le paysage.

Et c’est cette fois-ci, c’est en Seine-Maritime qu’un loup gris aurait été photographié dans la nuit du 7 au 8 avril dans la commune de Londinières. Il s’agirait d’ « une première depuis plus d'un siècle », a affirmé la préfecture vendredi dernier dans un communiqué de presse.

Après analyse des clichés par les experts de l’Office français de la biodiversité, il s’agirait très certainement d’un loup gris, même si cette affirmation est à considérer « avec quelques réserves ».

À l’heure actuelle, il est encore impossible de savoir si le loup s’installe dans le département. « Le système de colonisation par bonds est caractéristique du loup. Le nouveau territoire d'installation peut être séparé de la meute d'origine de plusieurs dizaines, voire centaines de kilomètres, laissant des espaces vides qui peuvent être colonisés par la suite. Ceci explique notamment certaines observations isolées, loin des zones de présence permanente connues, comme en Seine-Maritime », d’après la préfecture. « Ces individus en phase de dispersion peuvent séjourner plusieurs mois dans un secteur avant de le quitter ».

Il ne reste donc plus qu’à patienter pour savoir si cela sera le cas pour la Seine-Maritime !

Enjoy,

Les Éclaireuses