Encore une nuit à chanter et à danser.

Debout sur le bar, dans la pénombre, complètement déchaînée, vous oubliez. Vous êtes, déjà, bien loin du début de soirée où vous lanciez encore "non, je rentre avant minuit". En effet, il est déjà 4 heures, vous travaillez demain et c'est quand votre réveil sonnera, après 1h30 de sommeil que vous réaliserez.

Le teint fatigué, les cernes exagérées; c'est alors que vous regretterez cet excès. La mine décrépite, l'esprit mal réveillé, vous vous lancerez dans une rénovation totale de votre visage afin d'avoir l'air plus fraîche que vous ne l'êtes en réalité. Ce que c'est dur de cacher les marques de fatigue quand on a du mal à ouvrir les yeux. 

Résultat : vous avez fait un travail de cochon, oublié la moitié des étapes et vous avez même réussi à vous tromper de couleur... Hum... Ce n'est pourtant pas ce que l'on vous a appris. 

Revenons donc ensemble sur les 5 erreurs que nous faisons le plus souvent avec notre correcteur afin de frôler la perfection après votre prochaine nuit blanche.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1- Choisir la mauvaise teinte
 Source : We heart it 

Oui, parce que mine de rien, c’est bien de commencer par le commencement. L’anti-cernes est ultra important pour les filles, comme nous, qui ont la peau qui marque ultra facilement. On a donc trouvé en lui notre âme-sœur, en quelques sortes. Mais ce serait dommage d’appliquer la mauvaise teinte et de finalement gâcher tout le travail. Il ne faut donc pas qu’il soit trop foncé, au risque de vous vieillir, ou trop clair au risque de vous donner l'air malade. De plus, on le choisit adapté à sa carnation et à la dominance de couleur de nos cernes : si elles sont marrons, on se munit d’un correcteur pèche ou légèrement orangé ; si les cernes sont bleutées, dans ce cas on préfèrera un correcteur beige ou beige rosé.

 

2- On l’applique au mauvais moment
 Source : We heart it 

En fait, on l’applique quand le correcteur ? De toute évidence, nous nous sommes toujours mis tête qu’il fallait l’appliquer avant son fond de teint. Erreur ! L’idéal, c’est en fait de l’appliquer après sa crème teintée justement pour pouvoir ensuite l’estomper et l’intégrer à la teinte du fond de teint.

 
3- Vous l’appliquez mal
 Source : We heart it 

Cette zone du visage est ultrasensible à cause de sa peau fine. En appliquant votre correcteur avec le doigt, vous risqueriez de stimuler les vaisseaux sanguins et donc, de les rendre encore plus visibles. Hop, on investit dans une éponge type blender afin d’appliquer votre anti-cernes avec douceur.

 

4- Vous appliquez votre correcteur à même la peau, et c’est mal !
 Source : We heart it 

Cette zone ultrasensible demande à être chouchoutée et surveillée. Le meilleur ennemi de vos vilaines cernes, c’est avant tout la crème contour des yeux, totalement obligatoire et incontournable pour réduire les signes de fatigue. Ensuite, on vous autorise à poser fond de teint PUIS le correcteur.

 

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

5- Vous oubliez de poudrer
 Source : We heart it 

Pourtant, vous savez bien que c’est indispensable ! Sans elle, votre correcteur risque de se loger dans les petits plis de votre œil et merci le résultat. Poudrez, avant de quitter votre salle de bain avec un pinceau doux et large et une poudre libre et transparente. Pas besoin de trop en mettre non plus.

 

Photo de couverture : We heart it 

 

LET'S SHOP !