Qui n’a jamais rêvé de travailler au sein du magazine de mode Runway ? Dès qu’elle arrive, tout le monde la craint. On range ses chaussons, on enfile ses escarpins, pas le droit à l’erreur quand Miranda Priestly arrive dans les bureaux. 

Sorti en salle il y a 14 ans (eh oui, déjà !), Le Diable s’habille en Prada a fasciné des générations de fashionista voulant toute prendre la place d'Andrea Sachs. Le film idéal des femmes fans de mode !

Le film raconte l’histoire d’Andrea Sachs, jeune diplômée en journalisme qui commence un stage au sein du magazine Runway. On y découvre les dessous de la rédaction de mode, assez proche de la réalité, parfois.

Le casting incroyablement glamour réunit dans un même film Meryl Streep, Emily Blunt et Anne HathawayUn film qui nous a toutes inspirées à être les plus tendance pour aller travailler.

Même si vous êtes de réelles fans de Miranda Priestly, connaissez-vous tous les secrets du film ? On vous offre 10 anecdotes sur le Diable s'habille en Prada.

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1. Patricia Field : Une costumière en or

via GIPHY

Après avoir obtenu un Emmy Award pour son travail sur la série Sex and the City, Patricia Field a été la costumière du Diable s’habille en Prada. Un travail titanesque afin de créer les costumes portés par Andrea, Emily et Miranda. Des tenues toujours aussi tendance

La scène la plus iconique du film est celle où Andy atteint enfin le poste d'assistante et défile dans New York en Chanel, Calvin Klein, Marc Jacobs, John Galliano. Le budget costume du film est le plus cher de l'histoire du cinéma, près de 1 million de dollars. Heureusement que la recette du film a dépassé les 326,5 millions de dollars dans le monde. On vous donne le prix de la pièce la plus chère du film : il s'agit du fameux collier remis lors du gala à Andrea, 100 000 dollars ! 

 

2. Meryl Streep a surpassé les attentes de la scénariste

via GIPHY

Alors qu’Alina Brosh McKenna a écrit le script, Meryl Streep a surpassé ses attentes. L’actrice est tellement entrée dans son personnage qu’on pourrait croire qu’il a été écrit pour elle. McKenna révèle qu’elle pourrait écrire des pages entières sur Miranda Priestly, occupée à insulter tous ceux qu’elle croiserait sur son passage.

Anne Hathaway qui interprète Andrea se souviendra longtemps de sa rencontre avec la grande actrice. Très enthousiaste à l’idée de partager l’écran avec elle, Meryl Streep lui aurait répondu : « Ma chère, c’est la dernière fois que je suis gentille avec toi. » Derrière ses airs de froideur, la comédienne a la réputation d’être bien plus gentille et généreuse dans la vraie vie. Elle a revendu toutes ses tenues portées dans le film afin de reverser la totalité des gains à des associations caritatives.

 

3. Un casting ultra-glamour

via GIPHY

Un casting choisi à la perfection est ce qui a fait du film un véritable phénomène. Dès le départ, Meryl Streep avait été désigné pour jouer le rôle de Miranda. Pour convaincre l’actrice réticente au début, la Fox a signé un chèque de 4 millions de dollars ! 

Anne Hathaway n’était pas le premier choix pour le rôle d’Andrea. La production avait pensé à Rachel McAdams, populaire dans le film ‘Lolita Malgré moi’. Mais à l’évidence, Anne Hathaway était l’actrice parfaite pour le rôle, au vu de son travail acharné. 

Pour Emily Charlton, l’assistante jalouse de Miranda, c’est l’accent britannique et la beauté fatale d’Emily Blunt qui ont convaincu les casteurs.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Ils ont remplacé le Ritz de la place Vendôme par l’hôtel St Régis à Manhattan

via GIPHY

La fameuse séquence où Andrea et Miranda sont en voyage à Paris pour la Fashion Week a causé quelques problèmes. Avec un budget de 41 millions dollars, la Fox a décidé de ne pas faire partir toute la production à Paris. Une partie de l’équipe s’est rendue à Paris à l’exception de Meryl StreepAinsi, ce qui donnait l’impression d’être à l’intérieur du Ritz est, en fait, l’hôtel St Régis à Manhattan. On y a vu que du feu !

 

5. Un diable vraiment inspiré d'Anna Wintour ? 

via GIPHY

Vous pensiez peut-être que l’actrice avait pris Anna Wintour (rédactrice en chef du Vogue US) pour exemple afin de créer son personnage de Miranda Priestly. Il s’avère, pourtant, que Meryl Streep s’est inspirée du calme olympien de l’acteur et réalisateur Clint Eastwood et du physique particulier de la légendaire mannequin Carmen Dell’Orefice.

Quant à son bureau, le décor est tout droit inspiré de celui d’Anna Wintour. Cette dernière a apprécié le film et a avoué : tout ce qui rend la mode divertissante, belle et intéressante est merveilleux pour cette industrie, alors je soutenais ce projet à 100%. »

 

6. Le succès d’Emily Charlton

via GIPHY

Pour le rôle d’Emily, Emily Blunt s’est surpassée pour convaincre les scénaristes que l’assistante devait être anglaise et non pas américaine.

Alors que le film se concentre sur la relation entre Miranda et Andrea, le personnage d’Emily est incontournable. L’assistante en burn-out, totalement dévouée au magazine et à sa patronne, a lancé ses meilleurs punchlines qui ont rendu le film encore plus piquant. Selon Lauren Weisberger, son personnage est inspiré d’une collègue ayant travaillé avec elle lors de son passage chez Vogue Plum Sykes, devenue une auteure à succès grâce à ses romans dépeignant le monde de la mode et la haute société new-yorkaise.

En clin d’oeil à sa nationalité british, Patricia Field l’a fréquemment habillée en Vivienne Westwood pendant le film.

 

7. Nigel n'est pas un personnage cliché 

via GIPHY

Le rôle essentiel de Nigel a été attribué 72h avant le début du tournage. En effet, la production avait du mal à trouver un acteur et s’est finalement décidée sur Stanley TucciUn rôle qu’il incarne parfaitement.

Dans le scénario originel, le directeur artistique de Runway devait être l’ange gardien de la pauvre Andy, mais il est plutôt devenu un ami aux paroles souvent tranchantes. Aline Brosh McKenna a déclaré  « On m'a dit "Personne n'est aussi gentil. Personne n'a le temps de l'être ni aucune raison de l'être." Ce qui est un retour intéressant, car il nous a permis de ne pas créer un personnage cliché. ».

 

8.  Le fameux discours sur le bleu céruléen

via GIPHY

Sans même reprendre sa respiration, Meryl Streep nous offre une à la fois passionnante et terrifiante sur l’histoire et l’économie de la mode à la petite Andrea qui entre tout juste dans le milieu. Pas la peine de vérifier si son anecdote sur le défilé d’Oscar de la Renta est vraie, tout a été inventé par les scénaristes. Un monologue qui démontre tout de même que ce qui peut sembler futile aux yeux de son assistante engendre des milliards de dollars.

 

9. Les pics d’Emily sont restés dans la tête du public

via GIPHY

Emily Blunt a déclaré à Variety : « Je n’avais jamais pensé que mes répliques me seraient citées chaque semaine de ma vie depuis la sortie du film. » La vacherie la plus célèbre d’Emily lui a d’ailleurs été inspirée par une mauvaise mère.

« J'ai vu une mère et son enfant dans un supermarché alors qu'on tournait le film. Elle hurlait sur lui en ouvrant et fermant les mains et elle faisait "J'entends ça, et je veux entendre ça". Je l'ai ajouté dans le film, quand Anne Hathaway commence à me parler. »

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

10. Lauren Weisberger et Gisele Bündchen jouent dans le film

via GIPHY

Lauren Weisberger, auteur du livre et ex-assistante d'Anna Wintour, joue dans le film. Elle apparaît dans le rôle de la nounou des filles de Miranda Priestly. Quant à Gisele Bündchen, elle n'a accepté d'apparaître dans le film qu'à la condition de ne pas jouer un mannequin.

 

Bonus : Anne Hathaway nous a fait une Anne Hathaway 

via GIPHY

L'ancienne actrice Disney, Anne Hathaway, avait été jugée trop immature au premier abord. Elle a voulu marquer son audition. En sortant du casting, elle a tracé dans le sable du jardin zen de la vice-présidente de la Fox, "EMBAUCHEZ-MOI". Un moyen subtil de faire comprendre qu'elle voulait absolument le rôle d'Andrea Sachs.

 

 .