ALERTE ROUGE : l'état d'urgence est déclaré. 

Vous qui étiez bien tranquille dans votre petit train de vie de jeune adulte "in", devez faire face à un envahisseur inconnu. Il vous fait vous sentir vieillotte, monopolise vos réseaux sociaux et envahit vos magasins et boites préférés. Et même, dans le pire des cas, votre appartement. 

Ce danger n'a pas de nom, mais il a un âge : les enfants des années 2000 aka la Génération Z. 

Jusqu'ici, vous les pensiez normaux. Telle une relève naturelle, vous n'en faisiez pas cas. Mais force est de constater qu'ils prennent plus de place que prévu. Et quand, par curiosité, vous vous tentez à regarder tout ça de plus près, vous êtes horrifiée et choquée de ce spectacle. Vous vous sentez vieille et à côté de la plaque... 

Voici 15 faits sur les filles nées dans les années 2000 qui nous choquent nous, femmes des années 90.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1) Elles n'auront jamais vécu sans Internet
Source : We Heart It

C'est simple, aussi loin qu'elles s'en souviennent, elles ont eu l'ADSL et la fibre. Internet est leur outil de travail comme de loisir.

Alors que nous... on devait se taper toute l'encyclopédie Universalis lorsque notre professeur d'histoire nous refilait un exposé et trouver un moyen divertissant de meubler notre temps libre. 

 

2) Et elles ne connaîtront jamais les heures passées à jouer aux Sims et autres jeux... hors-ligne
Source : We Heart It

Les plus geeks d'entre elles sont accros aux jeux en ligne, à la réalité virtuelle assez troublante. Quant aux autres, elles ont au moins passé quelques heures sur des sites ou tout simplement sur Facebook à jouer à des jeux pour s'occuper.

Alors que nous... on était trop fières de connaitre le code secret pour toucher le jackpot au début d'une partie de Sims et on passait des heures à leur construire une maison. Mais on aimait bien aussi les jeux d'aventures Disney déjà finis et achevés plus de 5 fois mais desquels on ne pouvait pas se passer. 

 

3) Leurs icônes sont Rihanna ou encore Miley Cyrus
Source : We Heart It

Un petit coup de twerk par-ci, un petit coup de twerk par-là, des tatouages partout et des paroles peut-être un peu trop olé-olé pour leur âge. Elles les suivent sur tous les réseaux sociaux avec assiduité. Y'a pas de doute, on est dans la quatrième dimension.

Alors que nous... on rêvait de danser comme Britney Spears, et on était fans de ses tresses dans Baby One More Time. On jouait les romantiques sur du Lorie ou du Jenifer et on achetait des magasines comme Star Club juste pour avoir les 2 be 3 en poster dans notre chambre. 

 

4) À 12 ans, la moitié d'entre elles était déjà inscrites sur Facebook, Twitter et Instagram
Source : We Heart It

Ça semblait être une évidence qu'à 12 ans le besoin d'être inscrit sur un réseau social était vital. Probablement pour poster des photos du chien de leurs grand-mères et des statuts plein de fautes d'orthographe à la gloire de leurs meilleures amies de collège. 

Alors que nous... on a eu du mal à comprendre le fonctionnement des réseaux sociaux lors de leur avénement, telle des vieilles devant nos écrans : un mois pour dompter Facebook, deux semaines pour comprendre qu'Instagram n'est pas un simple logiciel de retouche photo et 6 mois pour apprivoiser Twitter. Et encore ! 

 

5) Où elles y racontent TOUTE leur vie, sans aucune pudeur
Source : We Heart It

Amour, rupture, problèmes familiaux, coming-out et jours de lessive : la génération "Z" n'a pas froid aux yeux quand il s'agit de s'étaler en public.

Alors que nous... on barricade notre compte pour s'assurer que notre mère ne voie pas les photos de nos soirées un peu éméchées et on réfléchit à 236 fois avant d'oser marquer notre situation amoureuse sur Facebook. 

 

6) Les Walkman, CD et autres VHS sont pour elles des objets préhistoriques
Source : We Heart It

À une époque où tout se passe par clés USB, internet et Dropbox, quelle idée saugrenue d'enregistrer un programme télé sur une cassette vidéo ou un album sur un cd vierge ?

Alors que nous... on adorait customiser les pochettes de nos CD et de nos cassettes tout en créant nos propres compilations girly qu'on rayait à force de les écouter en boucle dans notre chambre.

 

7) Elles se maquillent déjà comme des Youtubeuses beauté
Source : We Heart It

Elles se font du contouring, portent du rouge à lèvres très foncé et sont prêtes à tenter les faux-cils.

Alors que nous... on a compris comment se maquiller de façon potable l'année dernière. Les années précédentes n'ont été qu'une accumulation de tests ratés (fard à paupières bleu et gloss à paillettes, si vous nous entendez...) qui ont le mérite de nous faire rire.

 

8) Et leurs crushs célèbres sont, pour nous, de vrais bébés
Source : We Heart It

Les One-Direction, Justin Bieber, sans compter les héros des séries sur Disney Channel... Tout autant d'adolescents méchés et frangés qui n'ont rien de bien viril suffisent à leur mettre des paillettes dans les yeux. 

Alors que nous... on était déjà plus branchées homme et virilité. Quoi ? Vous voyez VRAIMENT une ressemblance entre les One Direction et les BoyZone ? 

 

9) Un smartphone est tout ce qu'il y a de plus commun en matière de gadget
Source : We Heart It 

Ne pas avoir un smartphone quel qu'il soit à son entrée en 6ème : ça, c'est anormal ! 

Alors que nous... on était toutes contentes quand notre grande cousine nous a gentiment donné son Nokia 3310 à notre entrée en 5ème. On jouait au Snake, on payait 10 cts nos SMS et on était heureuses. Quant aux photos, c'était au Kodak jetable. Ce qui explique probablement le manque de popularité du selfie à notre époque.

 

10) Leurs premiers jouets étaient des tablettes ou des ordinateurs
Source : We Heart It

Ça a 5 ans et ça sait déjà ce qu'est une application, un émoticone ou un bugg.

Alors que nous... on classait nos Barbies par couleurs de cheveux et on recommençait une dizaine de fois nos puzzles du Roi Lion. Cherchez l'erreur ! 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
 

11) Et elles ne sauront jamais ce que c'est que de devoir en partager un, au milieu du salon avec toute une famille
Source : We Heart It 

Ordinateurs et iPad dans la chambre avec connexion internet pré-installée. Voila la normalité de l'adolescence façon 2016.

Alors que nous... on avait droit à un temps restreint sur l'ordinateur fixe de la maison qui était généralement installé soit au milieu du salon (pour que vos parents vous surveillent) ou dans le bureau de votre père.

 

12) Elles n'ont jamais connu le Franc et la galère des conversions au passage à l'Euro
Source : We Heart It 

"Wahou le Franc, c'était au moins du temps de nos grands-parents non ?" Claque, claque et re-claque.

Alors que nous... on a connu le Petit Prince sur le billet de 50 Francs et on a galéré (mais moins que mamie, il faut le dire) à convertir notre argent de poche (misérable) en 2002. 

 

13) Elles n'ont aucune notion de la patience puisqu'elles ont accès à tout, tout de suite
Source : We Heart It 

Le dernier épisode de leur série ou un film qui les tente au cinéma ? Ok, elles regardent en ligne ou le téléchargent. 

Alors que nous... on était impatientes de voir un film sortir au cinéma puis en VHS pour pouvoir l'acheter et on était plantées tous les samedis soirs devant notre télé pour suivre les nouveaux épisodes de notre série, pleurant lorsqu'on devait attendre un an de plus pour connaitre la suite. Ça c'est la dure réalité. 

 

14) Leur style vestimentaire est absolument canon
Source : We Heart it

Habillées de la tête au pied comme les mannequins dans les magazines, arborant une chevelure de princesse et un makeup parfait, elles ont presque la même dégaine que nous, avec 10 ans en moins. 

Alors que nous... on laissait encore notre Maman chérie nous habiller et c'était pas vraiment joli-joli. La période du collège, du mono-sourcil et de l'appareil dentaire vous a été fatale. Heureusement depuis, la chenille est devenu un joli papillon. 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

15) La plupart d'entre elles nous trouvent déjà has-been
Source : We Heart It

Nous sommes des "vieilles", des "adultes" et "on peut pas comprendre". D'ailleurs, on "a rien à faire encore en boite".

Alors que nous... on ne vous envie pour rien au monde parce que c'est bien connu, la génération Nineties, c'est LA génération dorée. 

 

Tags : humour