Dites adieu à la Barbie d’antan, la plus célèbre des « femmes trophées » revient plus confiante que jamais. 

Venue d’outre-Atlantique, l’icône de toutes les petites filles du monde s’est totalement émancipée, pour devenir, à notre grande surprise, un symbole de féminisme et le résultat vaut le détour…

Ce revirement d’image est dû à « Trophy wife barbie », un compte Instagram, fruit de l’imagination de l’artiste conceptuelle Annelies Hofmeyr qui s’est donné pour mission de nous montrer Barbie sous toutes ses coutures. Un peu comme une version 2.0 à laquelle on peut vraiment s’identifier avec une option acné et poche sous les yeux, svp ! 

Exit les standards de beauté inatteignables, en 2017, n’importe quelle fille peut se vanter de partager les mêmes défauts que la plus très jolie Barbie.

À la fois cool et rebelle, elle aime le vin, oublie parfois de refaire ses racines et a de la cellulite et des petits bourrelets.

Le travail de l’artiste est parfois surprenant de réalisme, on peut enfin se vanter de ressembler à une véritable poupée Barbie... ou pas.

Enjoy,

Les Éclaireuses