Bleus, nez cassé, entailles, yeux violacés... C'est avec ce très réaliste maquillage que Kate Middleton, Christine Lagarde, Kamala Harris, la Reine Leatizia d'Espagne ou encore Ursula Von Der Leyen on prit la pose pour une campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes. Ces affiches sont placardées sur de nombreux arrêts de bus dans plusieurs villes en Espagne et en Italie.

Une campagne lancée au mois de novembre 

Lancée le 26 novembre, cette campagne vient en accompagnement aux nombreuses actions faites dans le monde suite à la journée de lutte contre les violences faites aux femmes. Seule ombre au tableau, il semblerait que les personnalités féminines n'aient pas été mises au parfum de l'utilisation de leur image pour cette campagne.

 

Des photos chocs accompagnées d'un texte poignant

Publiées sur Instagram, ces photos étaient accompagnées d'un texte choc dans lequel l'auteur des photos accuse les institutions étatiques d'être responsables des violences faites aux femmes : « Je vois seulement les politiques inviter les femmes à porter plainte mais sans prendre la responsabilité de protéger et de soutenir les victimes. Un État qui ne protège pas mais laisse les femmes seules aux mains de leur bourreau devient un complice silencieux. Il existe de nombreuses associations de bénévoles qui, avec très peu de moyens, tentent de soutenir les victimes, mais c'est à la politique, aux institutions et à l'État d'assumer cette responsabilité ».

Les Éclaireuses 

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par aleXsandro Palombo (@alexsandropalombo)

 

Tags : News, News Bien-Être, société, féminisme