Notre héros du jour : Jordan De Neef, 27 ans, papa du petit Arthur, 4 ans, atteint de l’hémiparésie, a décidé de courir 80 km en 12 heures pour faire parler de cette paralysie méconnue.

La journée du gant se déroulait ce 16 octobre. Il s’agit de la journée de sensibilisation organisée pour faire connaître l’hémiparésie, une paralysie partielle d’une moitié du corps dont souffrent 700 000 personnes en France.

Pour comprendre un peu plus cette pathologie méconnue, chacun est invité à porter un gant de type « main-froid » afin d’effectuer les tâches du quotidien à une main.

Les parents d’Arthur ont pu trouver de l’aide auprès de l’Association Hémiparésie, afin d’en savoir un peu plus sur l’avenir de leur fils atteint de cette pathologie. Jordan De Neef explique au Parisien qu’ “Arthur a des connexions qui ne se sont pas faites au cerveau. Il a fait un AVC pendant la grossesse, à la naissance ou juste après, on ne saura jamais. Sa main et son pied gauches sont extrêmement contractés en permanence” .

Mais le petit garçon ne se laisse pas abattre, afin d’appréhender sa paralysie, il suit des séances de kinésithérapie et d’ergothérapie. Il bénéficie également d’injections de toxines pour détendre ses muscles contractés en permanence. Un traitement efficace qui permet au petit garçon de vivre avec sa paralysie. Son père reste très optimiste grâce au soutien de ses proches et de l’Association Hémiparésie  “Lire des témoignages de malades qui ont fait des études et mènent une vie normale, c'est rassurant. Arthur ne sera pas footballeur pro, c'est tout!”.

D’après l’association, l’hémiparésie est en fait une hémiplégie mineure. Certains enfants peuvent récupérer une partie de leurs membres lésées suite à la rééducation. Mais l’hémiparésie peut également s’accompagner de troubles cognitifs provoquant des difficultés d’apprentissage, des troubles de la parole et de la mémoire. 

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement