Un faux site de vente de produits cosmétiques pour dénoncer les violences conjugales !

Celia Barnade 12 mars 2021

En Pologne, une jeune fille de 17 ans a créé un site de vente de produits cosmétiques en ligne pour aider les femmes victimes de violences conjugales. Un concept courageux qui permet de faire bouger les choses !

Durant le premier confinement, les chiffres étaient clairs : a été constatée une hausse de mortalité des femmes victimes de violences conjugales. Elles sont restées avec leur homme violent, et impossible pour elle de lancer des signaux de détresse. Il faut que ça cesse, et vite !   

Une jeune lycéenne polonaise a créé un faux site de vente de produits cosmétiques en ligne pour les femmes qui sont victimes de violences conjugales. Un appel à l'aide qui prend tout son sens, et qui permet de dénoncer ce qu'elles vivent au quotidien. 

Un site de vente de cosmétiques pas comme les autres... 

En avril 2020, une jeune polonaise de 17 ans, Krystyna Paszko, a créé une page Facebook de vente de cosmétiques en ligne, sous le nom de 'Rumianki i Bratki' signifiant 'Camomilles et Pensées'. Mais en réalité, c'est une façade pour aider les femmes victimes de violences conjugales qui n'arrivent pas à s'en sortir. 

On retrouve des produits cosmétiques pour les femmes, qui ont chacun un sens caché dans leur description : du savon à la lavande pour mieux dormir en passant par de la crème pour apaiser les rougeurs. On n'y voit que du feu ! La consommatrice peut envoyer un message privé à l'attention de la jeune fille. Si elle est intéressée par un produit, c'est qu'elle a besoin d'aide ! Pour être livrée le plus rapidement possible, elle communique son adresse, transmise directement à la police qui intervient alors au domicile de la jeune femme victime de violences conjugales. 

La jeune Polonaise, à l'initiative de ce projet, a débuté seule et répondait elle-même aux nombreux messages qu'elle recevait. Mais, ce fut très difficile pour elle de lire ces mots et de comprendre ce que ces femmes ressentaient. Alors, dépassée par l'ampleur de la situation, la lycéenne s'est rapidement rapprochée du Centre des Droits des Femmes qui a pris le relais pour répondre au mieux à ces nombreux messages de femmes victimes de violences conjugales

La jeune Polonaise a pris exemple sur la France pour créer ce projet 

Krystyna Paszko s'est inspirée de l'initiative française pour créer ce site internet. Car oui, en France, les femmes qui subissent des violences peuvent se rendre en pharmacie et demandent un masque 19. Le pharmacien comprend alors directement ce que cela signifie. C'est un signal de détresse !

Mais la jeune Polonaise a constaté que de nombreuses femmes ne pouvaient pas sortir de chez elles pour demander de l'aide. Alors, elle a pris l'initiative de créer cette page Facebook qui est donc accessible à tout le monde. 

Krystyna Paszko, une jeune fille courageuse et engagée !

Grâce à cette initiative, ce n'est pas moins de 350 femmes victimes de violences conjugales qui ont pu s'en sortir. Elles ont pu se sentir en sécurité et raconter leur souffrance quotidienne, un réel soutien psychologique qui leur a permis de déposer plainte et de ne plus avoir peur. 

La jeune Polonaise a reçu le prix de la Solidarité civile du comité économique et social européen pour avoir aidé ces victimes. Elle a su faire preuve de courage et de détermination, à seulement 17 ans. Une belle initiative qui nous prouve qu'il n'y a pas d'âge pour faire bouger les choses ! 

Enjoy, 

Les Éclaireuses 

 

 Rumianki i Bratki - 'Camomilles et Pensées'

 

 

Tags : News, News Beauté

Vous aimerez aussi