Samedi 17 avril, Amel Bent a dû faire face à l'exercice difficile d'élimination dans 'The Voice'. Sur le plateau de l'émission : Anik, chanteuse québécoise de 48 ans, face à Sonia, jeune fille de 20 ans. Mais qui poursuit l'aventure ?

Voilà, alors que deux de ses candidates se sont affrontées lors de la session des K.O., la coach a livré un message poignant sur les difficultés du métier de chanteuse. 

Amel Bent : "être chanteuse est un métier ingrat pour les femmes" 

Devenir chanteuse n'est pas un métier facile, surtout pour les femmes. Et c'est ce qu'a voulu rappeler Amel Bent lors de l'émission 'The Voice' samedi dernier. Deux de ses candidates ont fait entendre leurs voix : Anik, 48 ans, face à Sonia, 20 ans.  

Avant de faire son choix final, la coach a livré un long discours sur les difficultés, pour les femmes, de poursuivre leur carrière passé un certain âge. "Je vais aller sur un terrain sur lequel je n’aime pas trop aller (...) : la musique, le métier de chanteuse, c’est un métier qui est très ingrat pour les femmes". 

La chanteuse de "Ma Philosophie" rappelle que les hommes ne rencontrent pas autant de difficulté pour durer dans le temps. Face à leur vieillesse, les femmes n'ont pas cette chance. Une dure réalité qui doit prendre fin. Car oui, outre la sphère musicale, c'est un combat pour beaucoup de femmes, quel que soit leur métier. 

Amel Bent a donc voulu donner la chance de poursuivre l'aventure à Anik afin qu'elle réalise son rêve de petite fille. 

Amel Bent donne de l'espoir 

C'est un message d'espoir que la chanteuse a voulu faire passer aux candidates en compétition. Amel Bent montre que tout est possible quand on a des rêves et des objectifs de carrière. Un moment touchant qui n'a pas manqué d'émouvoir Anik et Sonia, se tenant par la main avant le verdict de leur coach. 

Amel Bent s'est adressée à Anik : ”À 20 ans, on ne vous a pas ouvert la porte, à 25 non plus, à 30 non plus, 35 , 40, 45... Et là, elle arrive ici et elle dit j’y crois encore. Il y a des gens qui abandonnent au bout de six mois. Moi au bout de deux ans de casting, j’étais épuisée et j’avais 18 ans. Vous en avez 48?" Elle souligne ici son courage d'avoir tenté sa chance pour participer aux auditions à l'aveugle et d'en être arrivée jusque là.  

Comme quoi tout est possible, "pour moi, vous êtes un message d’espoir et ça veut dire qu’à tous les âges, eh bien, c’est encore possible", a déclaré Amel Bent à la québécoise de 48 ans.

Anik, touchée par le message de sa coach

La candidate québécoise s'est montrée très émue face au discours de sa coach. "Les femmes ont plus de difficultés à se faire une place. La preuve, sur le plateau de The Voice, il y a Nikos, Marc, Florent… et il n’y a qu’une femme qui n’est pas très âgée. Je suis peut-être un bon exemple pour celles qui espèrent réaliser leur rêve un jour."

Elle montre qu'une porte ouverte aux femmes d'un âge mûr qui n'ont pas encore eu la chance de faire entendre leur voix est possible. Il n'est jamais trop tard ! 

Anik est déjà en train de préparer un album de chansons originales, un avenir prometteur dans la musique ! 

Enjoy, 

Les Éclaireuses 

 

 

 

 

Tags : News Divertissement, News