L’ours Mischa, qui avait été recueilli dans un état lamentable le 14 septembre dernier par le zoo-refuge La Tanière de Nogent-le-Phaye, près de Chartres, suite à une vague d’indignation après les images d’un spectacle à Racquinghem, est mort, mardi 12 novembre.

Mischa avait 22 ans et souffrait de nombreuses tumeurs, notamment au cerveau, dues aux innombrables mauvais traitements dont il a été victime et ne s’est pas réveillé après une anesthésie effectuée pour le soigner.

L'ours souffrait également de problèmes respiratoires. Il devait subir un lavage bronchopulmonaire, sous anesthésie, et un prélèvement dans les poumons a été effectué. Mais les tumeurs étaient bien plus graves que ne le pensaient les vétérinaires.

Le fondateur du zoo-refuge, Patrick Violas, a déclaré, très ému : « Au moment du réveil, il n'y a pas eu de relais avec l'appareil respiratoire ». Avant de poursuivre : « on a perdu Mischa, ça vient d'arriver. Tout a pourtant été fait dans les règles de l'art. Il y avait sept vétérinaires, un anesthésiste, un cardiologue et un spécialiste de l'échographie ».

L'association One Voice, qui lutte pour le droit absolu des animaux au respect, a pris la parole à son tour et a déclaré : « Depuis 20 ans, nous réclamons l’arrêt de l’exploitation des animaux dans les cirques. Combien de morts seront encore nécessaires avant la publication d’un arrêté ministériel interdisant cette pratique moyenâgeuse ? »

Cette triste nouvelle doit à tout prix servir de leçon pour l'avenir.

Les Éclaireuses

 

Tags : News divertissement