C'est une action qui peut faire sourire, mais elle n'est pas sans fondement. Ce week-end, des footballeuses originaires de la ville de Rennes se sont symboliquement entraînées en culotte. Alors que certains crient à "l'utilisation du corps des femmes" ou "déplorent ce besoin de toujours se dénuder pour faire passer des messages".

"Un simple maillot alors que les garçons ont toujours le maillot, le short et les chaussettes fournis."

Telle est la raison de cet acte de revendication : mettre en lumière une différence de traitement entre les hommes et les femmes dans le sport. Même si, depuis quelques années, le football féminin a la cote, les inégalités restent bel et bien ancrées dans la culture. Du point de vue des salaires, un footballeur gagne 96% de plus qu'une footballeuse, mais aussi, et c'est plus surprenant, il y a des inégalités du point de vue des équipements. Là où un homme a, à sa disposition, un équipement complet comprenant maillot, short et chaussettes, une femme n'a qu'un maillot. 

C'est pour dénoncer cette différence de traitement que ces jeunes femmes ont joué en culotte, on ne leur fournit qu'un maillot, elles ont donc fait le choix de ne jouer qu'avec ce qui leur est fourni.

 

 

Un combat pour l'égalité encore bien long dans le mode du sport

Si cette action a eu le bénéfice de susciter quelques réactions sur les réseaux sociaux, ce n'est que le début d'une longue lutte pour permettre aux hommes et aux femmes d'atteindre une certaine équité dans le monde du sport. À l'approche des Jeux olympiques de Tokyo, il est peut-être temps de se pencher réellement sur la question pour enfin mettre fin à ce fossé.

Enjoy,

Les Éclaireuses  

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par CPBreqFéminine? (@cpbbreqfeminine)

 

 
 

 

Tags : sport, News Bien-Être