Cette année encore, le Raid des Alizés prendra son départ le 24 novembre en Martinique. Un cadre idyllique pour une course au grand cœur. L'objectif de cette semaine d'épreuves sportives est, d'une part, de se dépasser, mais surtout de réunir des fonds pour de multiples causes caritatives. Chacune des 225 participantes à cette course 100% féminine choisit une association qui lui tient à cœur et dont elle défendra les couleurs tout au long des épreuves.

Cette année, il y aura de nombreuses personnalités sur la ligne de départ : Alexandra, Laure et Maxine, anciennes candidates de Koh Lanta, partent à la conquête d'une nouvelle île et de nouveaux défis (mais cette fois, sans Denis Brogniard). 

Nous avons eu le privilège de nous entretenir avec elles pour parler de leurs émotions, juste avant le grand départ de ce raid. Découvrez à H-24 ce qui a motivé ces talentueuses jeunes femmes à s'engager dans l'aventure. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Les Éclaireuses : D'où vient cette envie de participer au Raid des Alizés ? 

Laure : Depuis la fin de Koh Lanta, avec Maxine, on avait envie de faire plein de nouvelles expériences. Elle rêvait depuis longtemps de faire le Raid des Alizés, elle m'a embarqué dans l'aventure avec elle. Nous sommes ravies de faire partie de cette édition 2021.

Maxine : Effectivement, cela faisait un moment que je voulais y participer. Il y a deux ans, une de mes amies l'a fait et en suivant son aventure, cela m'a motivé et m'a donné envie de relever ce challenge.

Alexandra : Quant à moi, la participation à cet évènement est avant tout un nouveau défi pour moi. Je le vois vraiment comme quelque chose qui va me pousser à me dépasser. C'est un tout nouveau défi que je suis ravie de partager avec les filles. 

Les Éclaireuses : Pour quelles associations vous êtes-vous engagées pour cette nouvelle édition du Raid des Alizés ?

Maxine : Nous avons fait le choix de participer toutes les trois pour l'association Enfance et Cancer. Nous sommes motivées à bloc et bien décidées à nous battre pour ramener un maximum de fonds à cette association pour pouvoir aider et accompagner les enfants et les adolescents qui souffrent de cancers. 

 

 

Les Éclaireuses : Est-ce qu'il y a une épreuve que vous redoutez plus que les autres ? 

Maxine : Je ne sais pas s'il y a une épreuve que je redoute plus que les autres. J'ai l'impression que tout me fait peur. Ce type de compétition, ce n'est pas vraiment ma spécialité, je n'ai pas l'habitude de faire ces activités... Sauf le canoë peut-être mais seulement en vacances ! Ce sera un peu freestyle, mais on verra ce que ça donne. 

Laure : Moi, ce que je redoute, c'est le canoë justement. Je me suis blessée à l'épaule début septembre. Mais on va croiser les doigts pour que ça tienne, on ne va pas imaginer le pire juste avant le départ !

Alexandra : Pour moi, c'est le VTT. Avant ça, je n'avais pas touché un vélo depuis 10 ans, je viens à peine de réapprendre à passer les vitesses (rire). Mais je suis sûre que je vais m'en sortir !

 

Les Éclaireuses : Comment s'est passée la préparation ? 

Alexandra : Je me suis fait un planning d'entraînement de 5 jours par semaine. Je me suis essentiellement entraînée en faisant de la course à pied, du vélo et des exercices de haute intensité pour préparer mon corps à l'effort. 

Laure : À cause de mon épaule, j'ai été obligée d'arrêter les activités physiques pour lui permettre de se remettre d'aplomb. En fait, cela ne fait que 3 semaines que je m'entraîne de façon très intense à la salle de sport.

Maxine : Alors moi, pour le coup, on ne peut pas vraiment dire que j'ai fait un gros planning d'entraînement. Je me suis quand même entretenue : j'ai fait des petits marathons et des courses avec des très bons chronos... En fait, j'ai surtout travaillé le cardio... Mon objectif pendant le Raid, c'est de franchir la ligne d'arrivée, quel que soit mon état (rire). 

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Maxine Eouzan (@maxine_eouzan)

 

Les Éclaireuses : Quel est votre objectif pour cette compétition ? 

Maxine : On ne va pas vous cacher qu'on a un objectif commun : ne pas être les dernières à franchir la ligne... Mais pour le reste, on espère juste pouvoir profiter un maximum et en prendre plein les yeux. 

Laure : Notre envie de performer est aussi motivée par l'association, plus on performe, plus on collecte des fonds pour les enfants. Je pense que cela va être ça notre moteur majeur. 

Alexandra : Dans tous les cas, on va donner le meilleur de nous-mêmes et essayer de tenir jusqu'au bout, pour notre satisfaction personnelle, mais aussi et surtout pour l'association.

 

Les trois jeunes femmes seront sur la ligne du départ du Raid des Alizés. Le début de la compétition est annoncé le mercredi 24 novembre avec une belle épreuve de canoë, de quoi se mettre dans le bain dès le début !

 

 

 

Tags : News, News Bien-Être, circuit sportif, evenements sportifs