C'est une prise de position historique pour la plateforme Pinterest. Site d'inspiration qui a longtemps été le repère des pro-mia et des pro-ana, soit des jeunes femmes qui aspiraient à la minceur extrême, Pinterest devient aujourd'hui l'un des plus gros acteurs des réseaux sociaux à définitivement bannir les publicités encourageants la perte de poids.

Ce n'est pas la première fois que la plateforme prend position sur la question du poids et de l'apparence physique. Pinterest a déjà éliminé les contenus de type "body-shaming" et les photos présentant des femmes d'une maigreur extrême.

Pinterest, une plateforme qui se veut positive et inclusive

"Notre base d'utilisateurs ne cesse de croître, nous cherchons toujours plus de façons de maintenir la positivité et l'inclusivité sur la plateforme. Ainsi, les publicités qui font la promotion de la perte de poids ou qui poussent à idéaliser certains corps peuvent avoir des répercussions négatives sur les personnes. Cette interdiction assure à nos utilisateurs que tous les corps se sentent chez eux sur Pinterest, sans exception". Ce sont les principales motivations évoquées par la plateforme. 

Pinterest cultive depuis des années ce mood ultra-positif et ne semble pas vouloir faire les choses à moitié. Le but de la manœuvre est d'éloigner, petit à petit, la culture toxique de la minceur extrême.

Un mouvement qui s'opère sur les réseaux sociaux

Petit à petit, les réseaux sociaux se mettent au diapason et commencent à vraiment modérer les publicités. Facebook - qui pendant longtemps a été le réseau avec les publicités les plus étranges - a aujourd'hui une vraie politique de publicité pour les sujets "wellness et bien-être" : les photos avant/après sont interdites ainsi que les zooms sur certaines parties du corps.

Sur Tiktok, même combat. La plateforme chinoise a interdit les publicités pour les compléments alimentaires et tous les produits liés à la perte de poids. Une décision judicieuse, surtout lorsque l'on sait que la majorité des utilisateurs ont entre 13 et 23 ans, des âges où il est facile de tomber dans le travers des troubles alimentaires. 

Twitter, en revanche, n'a aucune politique spécifique sur les publicités liées à la perte de poids, mais il semblerait que ce réseau veuille se détacher petit à petit de la publicité pour créer un espace sain, dédié aux échanges de tweets à ses utilisateurs.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News, News Bien-Être