2020 est partie pour battre un triste record.

Comme chaque année depuis 2016, le nombre d’échouages de dauphins ne cesse d’augmenter.

La période d’échouages de cétacés se déroule généralement entre janvier et avril. Néanmoins, on constate depuis quelque temps que de nombreux échouages ont également lieu entre septembre et décembre.

Ainsi, depuis décembre, plus de 600 dauphins ont été retrouvés sur les plages françaises, soit près de la moitié du total en 2019.  La côte atlantique est la plus touchée notamment en Vendée et dans le Finistère.

Un chiffre alarmant surtout quand on sait que 95% d’entre eux portent des traces d’accidents de pêche. En effet, les analyses scientifiques de l’observatoire Pelagis (rattaché à l’université de la Rochelle-CNRS) montrent que la très grande majorité des dauphins retrouvés sur le littoral sont des victimes de la pêche.

Certaines techniques de pêche ont donc largement été remise en question et notamment celle du chalut pélagique qui consiste à tirer un large filet entre la surface et le fond des eaux, capturant ainsi tous les poissons sur son passage. Une pratique très largement dénoncée par Sea Shepherd France, une association protectrice des océans.

Une bien triste nouvelle…

Les Éclaireuses 

 

Tags : News divertissement