Le rideau s'est baissé le 30 octobre dernier pour les petites boutiques indépendantes de France.

Après une semaine de confinement, la colère est toujours présente pour les petits commerces qui ont été obligés de fermer, car jugés "non essentiels."

Alors que la plupart sont au bord de la fermeture définitive, le grand patron de l'enseigne de supermarché Monoprix a décidé de mettre en place une mesure d'entraide : les petits commerçants pourraient voir leurs produits sur les étagères du supermarché. C'est une bonne nouvelle qui pourrait aider des milliers de petits commerces directement impactés par la crise sanitaire. Ce n'est pas une idée nouvelle, puisque le directeur y avait déjà pensé lors du premier confinement, mais ne l'avait pas mise en place.

Chaque directeur choisirait alors quelques petits commerces fermés non loin de l'enseigne, pour les mettre en avant dans les vitrines du supermarché, et leur permettre, par la même occasion, de proposer leurs produits directement dans les rayons. "Puisque nous avons le droit d’ouvrir, je considère que nous avons le devoir d’accueillir des commerçants qui ont l’obligation de fermer", disait alors le directeur de la chaîne de magasins.

Dans la ligne de mire, ce sont les petites librairies, les fleuristes, les cordonniers ainsi que les retoucheurs et les boutiques indépendantes de jouets, qui, à l'approche de Noël, se sentent en difficulté pour finir l'année.

Cette initiative représente 250 magasins en France qui pourrait donner un véritable coup de pouce bénéfique à l'avenir de nos boutiques.

Enjoy,


Les Éclaireuses

Source Photo : Morgan Leclerc Source Photo : Morgan Leclerc

 

 

Tags : News divertissement