On n'arrête pas le progrès ni la science. Si les laborantins et autres épidémiologistes ont été fort occupés ces deux dernières années, une équipe espagnole du Centre international du cancer du sein de Barcelone ne s'est pas laissée perturber par le Covid-19. À force de recherches et d'essais, une équipe du centre a peut-être mis au point l'un des traitements les plus efficaces à ce jour contre le cancer du sein. Ce médicament, appelé Cheval de Troie, a particulièrement prouvé son efficacité sur les tumeurs de typer HER2-Positif, une forme particulièrement agressive qui touche 20% des patientes. 

Ce traitement est en train d'ouvrir de nouveaux champs des possibles en ce qui concerne les traitements contre le cancer du sein... Mais pas que. Ces résultats ont également permis de progresser sur la question du traitement de nombreux autres cancers (comme le cancer du poumon, de l'estomac ou du colon).

Un médicament né de l'association de deux formes de traitements

Si on appelle ce traitement un 'Cheval de Troie', ce n'est pas pour rien. Ce traitement médicamenteux est né de la combinaison de deux formes de traitements : un médicament ciblé (trastuzumab) et un médicament de chimiothérapie (deruxtecan). Le premier est destiné à neutraliser les tumeurs malignes et le traitement chimiothérapique arrive en second temps pour se libérer de manière localisée, détruisant au passage toutes les mauvaises cellules sans endommager les saines.

Usuellement, on considère que les traitements sont efficaces à 34,1%. Ce nouveau traitement, lui, est efficace à 75,8%. Après 12 mois de traitement, le nombre de patientes présentant des effets positifs et notables était en augmentation constante, et ce, même chez les patientes atteintes de HER2-positif, l'une des formes les plus agressives du cancer du sein.

 

 

Le point de départ de nouvelles évolutions ? 

Les résultats de ce traitement sont si concluants et les médecins sont si convaincus que des recherches ont d'ores et déjà été lancées pour essayer le même type de traitement sur d'autres formes de cancers. Les médicaments hybrides semblent être la solution qu'il manquait aux scientifiques pour faire de grands pas en avant sur la question du traitement contre le cancer. 

Maintenant, ce nouveau traitement qui combine deux actions permet de traiter avec plus de précision les tumeurs cancéreuses. La précision du traitement permet de délivrer une grande charge de chimiothérapie de façon ultra-ciblée pour multiplier les chances d'efficacité.

Il se pourrait bien, donc, qu'avec ces nouveaux traitements, de moins en moins de femmes et d'hommes subissent de lourds traitements sur plusieurs années, sans réelle garantie d'efficacité.

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : cancer, News Bien-Être, santé