Vous pensiez qu'il fallait essayer de trouver l'harmonie parfaite dans un couple pour faire en sorte que les choses fonctionnent ? Vous avez tout faux. C'est en tout cas ce qu'affirme une étude américaine. En novembre dernier, l'American Psychological Association a présenté un large rapport analysant les relations amoureuses. Leur point de départ ? Essayer de comprendre pourquoi certaines relations durent dans le temps alors que d'autres se délitent à une vitesse grand V

Une fois qu'ils ont eu isolé tous les facteurs externes et les aléas de la vie, il ne restait plus que ce qui se passait réellement dans l'intimité du couple. Contre toute attente, ce n'est pas la positivité, l'altruisme ou l'abnégation qui semblent être le ciment d'un couple, mais bel et bien la dispute. 

Serait-ce la fin de la dictature de la positive attitude ? 

Pour le directeur de l'étude, ces résultats sont totalement en opposition de la tendance actuelle qui voudrait que l'on mise essentiellement sur l'empathie et la gentillesse dans nos relations. Cette façon d'aborder les choses permet d'ailleurs de passer au-dessus de certains problèmes en accordant le pardon à son partenaire. Mais, selon les résultats de l'étude, la colère et le conflit seraient également une façon de pérenniser les relations sur le long terme. Tout reposerait en fait sur les sensations que l'on ressent lors d'une dispute. Le malaise et la colère seraient deux émotions salutaires dans la vie de couple sur le long terme, car cela permettrait réellement de marquer une différente entre les bons et les mauvais moments.

Est-ce qu'il faut pour autant excuser les partenaires désagréables (et passablement toxiques) ?

Attention, ce n'est pas parce qu'une étude affirme qu'être désagréable dans un couple est quelque chose de positif qu'il faut s'autoriser toutes les folies. Profiter de la gentillesse de son partenaire et de sa capacité à oublier les erreurs reste un comportement toxique.

En revanche, il y a quelque chose de sain à exprimer la colère dans le couple, surtout lorsqu'elle vient en réponse à un comportement offensant ou suite à une grosse déception. La colère est également une émotion qui mérite d'être exprimée, mais elle doit se différencier de l'acharnement : ce n'est pas parce que vous êtes en colère que vous avez le droit de vous défouler sur votre partenaire et inversement.

Est-ce qu'une dispute est le meilleur moyen de crever l'abcès ? 

Qu'en est-il de la dispute ? Est-ce que c'est quelque chose qui doit à tout prix être évité ou, au contraire, c'est quelque chose d'utile ? S'il est vrai que la meilleure façon d'évacuer les frustrations rapidement reste la dispute, rapide et efficace, les auteurs de l'étude recommandent tout de même de trouver d'autres moyens - moins violents - pour évacuer les frustrations et les émotions négatives. 

En théorie, il ne faudrait jamais être offensant ou attaquer la confiance de son partenaire sous prétexte qu'il ou elle nous a déçus. On dit oui aux règlements de compte dans les règles de l'art, mais non à la violence gratuite et à la toxicité.

Ce qu'il faut en réalité comprendre à travers cette étude, c'est que la confrontation est parfois nécessaire et bénéfique à une relation, mais qu'il est toujours plus souhaitable de miser sur des discussions constructives plutôt que de s'envoyer du poisson pourri à la figure.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News, News Bien-Être