Sommes-nous à la veille d'un véritable changement ? Celui de la considération des animaux du point de vue politique. S'il y a quelques années, le statut des petites boules de poil était passé de meuble à être vivant doué de sensibilité, il semblerait que la loi soit prête à aller encore plus loin. Dans les prochains jours sera proposée une loi visant à lutter contre la maltraitance animale. C'est une véritable évolution sur la question animale qui prouve que leur considération ne cesse de gagner de l'importance. 

Un texte soutenu par la majorité

Le texte de loi a été débattu pendant 3 jours au sein de l'Assemblée nationale, près de 500 amendements ont été déposés, le tout soutenu par 3 groupes composant la majorité parlementaire. Jamais, ou presque, un texte sur la condition animale n'avait eu une telle considération au sein d'une institution officielle. Jusqu'au 29 janvier, les députés vont étudier cette proposition de loi qui aborde la condition animale sous plusieurs dimensions. Les seuls points qui ne sont pas abordés par la proposition sont la chasse et l'élevage.

Une volonté de mettre fin à l'impunité

L'objectif principal de cette loi est de venir encadrer les faits de maltraitance et de ne plus laisser les auteurs des actes impunis. Est aussi envisagée dans cette loi la création d'un certificat de sensibilisation qui aura pour but de rappeler aux propriétaires leurs obligations. Dans les faits, la loi pourrait même aller jusqu'à interdire de posséder un animal si la personne a déjà été condamnée pour des faits de maltraitance.

Ce texte est un premier pas vers l'encadrement général du fait de posséder un animal et des conditions de vie des animaux dans le cadre privé ou public.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : Animaux