Si depuis samedi dernier, le monde entier se penche enfin avec effroi sur les feux de forêt qui ravagent l’Amazonie, en revanche personne ne parle des incendies titanesques qui consument l’Afrique subsaharienne.

L’Angola, le Congo, la République démocratique du Congo, la Tanzanie ou encore la Zambie sont dévorés par les flammes et l’ampleur des incendies est désormais hors de contrôle.

C’est la Nasa qui a lancé l’alerte grâce à une carte qui permet de visualiser en temps réel les incendies sur l’ensemble de la Terre et d’évaluer la gravité de la situation. Sur la carte, on se rend bien compte que les feux dans cette zone du globe sont plus denses et plus nombreux qu’en Amazonie.

Dans cette zone du continent africain, les incendies sont liés à des pratiques agricoles appelées « feux de biomasse » qui consistent à mettre le feu à du bois coupé, puis à laisser reposer les cendres sur le sol pour le rendre plus fertile. Le hic ? À l’heure actuelle, plus personne n’en a la maîtrise…

Les feux de biomasse représentent près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et, pour l’agence spatiale européenne, 70% des terres brûlées se trouvent en Afrique subsaharienne.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement